Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

14 juin 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

6e Rue Ouest: un imposant chantier de 11 semaines

Schéma 6e Rue Ouest Amos

©gracieuseté - ministère des Transports

Ce schéma illustre les différentes phases du projet sur toute sa longueur de 3,4 km dans l’ouest d’Amos

TRANSPORTS. C’est un imposant chantier d’environ 11 semaines qui s’ouvrira à la fin du mois de juin sur la route 109/6e Rue Ouest, à Amos, pour se terminer à la mi-septembre.

Le ministère des Transports (MTQ), qui agira comme maître d’œuvre, a présenté les grandes lignes de son projet à quelque 70 résidents et commerçants du secteur, le 12 juin, au Foyer du Théâtre des Eskers. L’échéancier précis n’était pas encore connu.

Dans les cartons depuis déjà quelques années, le projet de 4,6 M $ sera réalisé par Construction Norascon. Il y aura reconstruction de la chaussée de l’intersection des routes 109, 111 et 395 jusqu’au sud de la 2e Avenue (1,5 km), puis planage et asphaltage à partir de la 2e Avenue jusqu’aux limites de Pikogan (1,9 km). Le débit journalier dans la première portion est de 11 000 véhicules.

«Dans la première portion, on reconstruit l’infrastructure du chemin. Et dans la seconde, on enlève une couche d’asphalte pour en mettre une nouvelle. Le design de la route demeurera le même. Sauf pour certaines sections précises, les travaux auront lieu de jour avec circulation en alternance», a indiqué le porte-parole Luc Adam.

Conduite d’aqueduc

La Ville d’Amos remplacera une section de la conduite d’aqueduc sur 350 mètres au sud de l’intersection des routes 109, 111 et 1re Avenue Ouest. L’excavation sera effectuée sur les deux voies du côté est de la 6e Rue Ouest, ce qui entraînera diverses entraves et des détours durant 5 à 6 semaines. Des conduites temporaires seront installées.

«C’est nous qui avions fait retarder le projet il y a quelques années parce qu’on prévoyait effectuer le remplacement de cette conduite d’aqueduc et nous n’étions pas encore prêts. On trouvait inconcevable que le Ministère ne refasse la rue et qu’on vienne la rouvrir quelques années plus tard pour changer notre conduite», a rappelé le maire Sébastien D’Astous.

Casse-tête devant Deshaies

L’entrepreneur aura l’obligation de garder les accès à tous les commerces et les résidences. Le plus grand casse-tête qui se dessine est en face du grossiste Deshaies et de Meubles Branchaud, où les camions empiètent souvent sur les quatre voies pour effectuer des livraisons.

«C’est sûr que ça va prendre des ajustements. Il faudra peut-être trouver une autre façon de faire les livraisons pendant cette portion des travaux. Nous, on n’a pas le choix, on a besoin des deux voies, il faut creuser sur une largeur minimale pour des raisons de santé et sécurité», a indiqué Régis Fortin, directeur du Service de l’environnement et des services techniques de la Ville d’Amos.

Nuit et fin de semaine

Une partie des travaux sera effectuée entièrement de nuit et la fin de semaine (du vendredi 21h30 au lundi 6h) afin de réduire les entraves. C’est le cas des travaux municipaux à l’intersection des routes 109, 111 et 1re Avenue.

Le CN profitera de l’occasion pour reconstruire le passage à niveau. La voie ferrée sera élevée de 100 mm, il y aura reprofilage de la chaussée, reconstruction de ponceaux et des puisards ainsi qu’isolation partielle de la chaussée.

Pour ces travaux, la route 109/6e Rue Ouest sera entièrement fermée à la hauteur du passage à niveau. «Ce sera fait de nuit et la fin de semaine afin de réduire l’impact sur la circulation. Les travaux ont lieu sur la largeur de l’emprise et ça va permettre au CN de les réaliser plus rapidement», a fait valoir l’ingénieur François Gaudreault, chargé de projet au MTQ.

 

Vitesse, bruit et trottoirs

Pendant la période de questions, plusieurs citoyens en ont profité pour dénoncer la vitesse, le bruit et l’entretien hivernal des trottoirs sur la 6e Rue Ouest. Certains ont en effet émis des craintes que la vitesse s’accélère sur l’artère une fois que la chaussée aura été refaite. Il a été question de campagnes de sensibilisation et d’une recherche de solutions pour réduire la vitesse.

D’autres ont fait part de leur déception face au projet qui ne propose pas une réfection plus en profondeur de la route dans la deuxième portion, celle située entre la 2e Avenue et les limites de Pikogan. Ils ont déploré les vibrations et le bruit. Certains citoyens ont évoqué qu’ils auraient aimé qu’on convertisse les quatre voies en une route à deux voies avec une voie pour virage à gauche dans les deux sens au centre, comme celle sur la route 111 à la sortie est.

Enfin, des citoyens ont exprimé leur mécontentement à l’effet que rien n’ait été prévu pour prolonger les trottoirs vers le sud et sur l’entretien hivernal des trottoirs existants. Ceux-ci présentent une problématique complexe, alors que le ministère des Transports est responsable du déneigement de la route et la Ville d’Amos, du déneigement des trottoirs. Un meilleur arrimage de ces opérations pourrait simplifier le travail des employés municipaux, a fait valoir Mario Grenier, directeur des travaux publics à la Ville.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média