Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 juin 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

La Ville d’Amos réalise un surplus de 1,1 M $

La dette nette a augmenté de 11,8 % en 2018

Maire Sébastien D'Astous

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Sébastien D'Astous

MUNICIPAL. La Ville d’Amos a réalisé un surplus de 1,1 M $ en 2018. Ses investissements importants dans l’amélioration de ses infrastructures ont quant à eux fait grimper la dette de 11,8 % pour atteindre 36 M $ au 31 décembre dernier.

Selon le rapport sur la situation financière déposé lors de la séance du conseil du 17 juin, la Ville a généré des revenus de 40 449 416 $ et effectué des dépenses de 39 330 131 $ pour réaliser un excédent de 1 119 285 $.

La Ville a obtenu plus de revenus que prévu au niveau de son service de l’électricité, des taxes foncières (améliorations locatives, nouvelles constructions, fin de certains crédits de taxes), des services rendus à des tiers et des droits de mutation immobilière (taxe de bienvenue) en plus d’avoir effectué des dépenses inférieures au montant prévu dans certains départements.

«Je suis très satisfait. On a eu une très grosse année de projets et d’investissements. La santé financière de la Ville va bien. On est rigoureux, on fait attention. On sait que la 1re Avenue, c’est un gros morceau à avaler pour les prochaines années, mais c’était la volonté du conseil de réparer ces infrastructures tout en en faisant un endroit au goût du jour qui va ramener les gens au centre-ville», affirme le maire Sébastien D’Astous.

«Nos projets d’infrastructure sont priorisés en fonction des subventions qu’on est capables d’aller chercher, pour les maximiser et les utiliser comme effet de levier, tout en respectant le cadre de notre plan triennal d’immobilisation» - Sébastien D’Astous

Investissements de 10,8 M $

La Ville d’Amos a effectivement investi près de 10,8 M $ en immobilisations au cours de la dernière année, dont la majeure partie (9,6 M $) dans ses infrastructures. En tête de liste, on retrouve la réfection de la 1re Avenue (7,5 M $).

«Ce n’est pas quelque chose que l’on voit à l’œil nu, mais les canalisations étaient dues sur la 1re Avenue. On le sait par des analyses avec des caméras et on le constate avec des refoulements d’égout et des bris d’aqueduc qui s’amplifient. Il fallait faire une réfection complète et là, elles devraient être bonnes pour au moins 60 ans», fait valoir M. D’Astous.

Des sommes ont aussi été consacrées à la réfection des chemins Rivest, Croteau et Veillette, la sécurisation de deux traverses de piéton ainsi qu’à l’aménagement d’une station de pompage et d’alimentation en eau potable au Club de golf l’Oiselet. Les toitures du curling et de la Maison de la culture (478 106 $) ont été refaites, l’aménagement du parc Lions a été complété et une partie de la flotte de véhicules (439 032 $) a été renouvelée.

La dette grimpe

Ces investissements majeurs ont eu un effet sur la dette nette à long terme, la faisant passer de 32,2 à 36 M $. Celle-ci équivaut à 90 % des revenus de la Ville au 31 décembre 2018 et le ratio du coût de son remboursement annuel sur les dépenses se chiffre à 10,3 %.

La politique de gestion de la dette adoptée l’an dernier fixe les seuils critiques à 115 % et 15,5 % pour ces deux indicateurs de performance. «On se compare avantageusement aux ratios établis en se comparant à des villes similaires», estime Sébastien D’Astous.

11,1 M $ en banque

En dépit de cette dette, le «bas de laine» de la Ville s’élève à 11,1 M $. On y retrouve un surplus cumulé non affecté de 2,2 M $, des réserves financières de 8,1 M $ visant à stabiliser le fardeau fiscal des citoyens et un fonds de roulement de 870 000 $.

Chantier 1re Avenue Amos 2018

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La phase 1 du projet de réfection de la 1re Avenue a représeté un investissement de 7,5 M $ en 2018.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média