Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

23 juin 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

École Des Coteaux: La Morandière obtient un sursis

L’Harricana cède les modules de jeu à la Municipalité

École La Morandière modules jeu

©gracieuseté

La Municipalité de La Morandière pourra récupérer les modules de jeu de la cour de l’école Des Coteaux.

ÉDUCATION. La Morandière hérite des modules de jeu de la cour de l’ancienne école Des Coteaux et a obtenu un sursis de quelques mois avant que la Commission scolaire Harricana (CSH) ne se départisse du bâtiment.

L’école primaire Des Coteaux, qui desservait le secteur du même nom (Champneuf, La Morandière et Rochebaucourt), est fermée depuis deux ans. La CSH assume les coûts d’entretien minimaux afin de conserver le bâtiment en bon état, ce qui représente entre 10 000 et 12 000 $ par année.

«On n’entrevoit pas de hausses de clientèle dans les cinq prochaines années. Mais avant de nous départir d’une école, il faut d’abord en parler avec la Municipalité. Nous avons eu une rencontre le 22 mai et c’est là qu’on nous a demandé un délai de quelques mois additionnels. Ils veulent se positionner sur la possibilité d’acquérir le bâtiment pour lui donner une deuxième vie», explique le directeur général de la CSH, Yannick Roy.

Réuni le 17 juin, le conseil des commissaires a acquiescé à la requête de La Morandière. «On n’a pas vraiment d’urgence à se départir du bâtiment. Aussi, les travaux pour déterminer l’évaluation marchande confiés à un évaluateur agréé sont toujours en cours. On peut accorder le délai sans problème», a précisé le directeur des ressources matérielles Francis Audet aux commissaires.

Modules de jeux

Par ailleurs, La Morandière souhaitait aussi récupérer les modules de jeu de la cour d’école, ce qui lui a été accordé par le conseil des commissaires.

«Ils ont été installés en bonne partie dans le cadre d’un projet d’aménagement scolaire/municipal en 2009. C’était un projet de 62 000 $ à l’époque et la Municipalité avait contribué en argent et en biens et services à la hauteur de 20 000 $. Ils ont participé à l’achat et l’installation. Les modules sont aussi difficilement transférables dans une autre cour d’école, on n’a donc pas de projets en ce sens», a indiqué Francis Audet.

La cour d’école de Trécesson

Le conseil des commissaires a aussi pris connaissance de la décision du ministère de l’Éducation d’accorder une aide financière pour le projet de la cour de l’école Morency à Trécesson. On parle de nouveaux modules de jeu et d’aménagement paysager avec un mobilier urbain.

Le projet évalué à 70 400 $. Le ministère offre une un soutien de 25 000 $, tout comme la Municipalité de Trécesson. La CSH poursuivra les démarches devant mener à la réalisation du projet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média