Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

25 juin 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Un an de prison pour un coup de hache sur sa conjointe

Justice - Maltraitance

©Photo - Archives

Christopher Rodgers, 32 ans de Winneway, écope d’une peine de 12 mois de prison après avoir plaidé coupable à une accusation de voies de faits armés contre sa conjointe.

Les faits ont été révélés le 18 juin au palais de justice de Val-d'Or devant le juge Marc Ouimette, de la Cour du Québec.

La violente dispute s’est déroulée le 2 août 2018, dans un camp de Rapide-Sept, lors d’une soirée bien arrosée. La chicane entre Rodgers et sa conjointe s’est amorcée dans le véhicule du couple, où ils s’étaient assis pour écouter de la musique et boire de l’alcool, à l’abri des mouches.

Au cours de l’altercation, la victime a agrippé des lunettes de soleil et les a brisées sur le visage de l’accusé, ce qui a attisé sa colère. Après s’être embarrée à l’intérieur du véhicule, la dame a vu Rodgers revenir avec une hache et donner un premier coup sur le toit, au-dessus de la tête de sa conjointe. Celle-ci s’est glissée sur le banc du conducteur avant que l’accusé ne brise la vitre du côté passager, d’un autre coup de hache.

La femme a réussi à sortir du véhicule, armée d’un couteau, et incitant l’accusé à ne pas la toucher. Tenant sa hache à deux mains, l’homme a donné des coups en direction de sa conjointe, coups qu’elle a pu éviter, sauf à une reprise, où le dos de la hache l’a atteinte à l’intérieur de la cuisse, causant une ecchymose.

Tombé sur le sol dans son élan, Rodgers a été atteint par le couteau de sa conjointe dans le haut du dos. Il s’est ensuite rendu à l’hôpital et porté plainte contre sa conjointe qui, une fois arrêtée, a porté plainte à son tour.

Suggestion commune

Le juge Ouimette a accepté la suggestion commune des procureurs Clara-Élodie de Pue, pour la poursuite, et Samuel Bérubé, en défense.

Ainsi, Rodgers écope de 365 jours de prison. Puisqu’il a purgé 180 jours en détention préventive (qui comptent pour 270 jours), il lui reste 95 jours à purger. Par la suite, l’homme devra se soumettre à une série de conditions, doit une probation préventive de deux ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média