Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

27 juin 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Caroline Roy succède officiellement à Yves Desjardins

Elle assurait l’intérim à la tête du CISSSAT depuis avril

Caroline Roy CISSS

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Caroline Roy devient la troisième PDG du CISSSAT depuis la création de celui-ci en avril 2015. Elle succès à Yves Desjardins, qui lui-même avait pris le relais de Jacques Boissonneault.

La ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé, le 26 juin, la nomination de Caroline Roy à titre de PDG du CISSSAT. 

C’est par voie de communiqué que la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a procédé à l’annonce officielle. Caroline Roy était l’adjointe du PDG Yves Desjardins depuis décembre 2017. Lorsque ce dernier a été remercié par le Ministère, en avril 2019, Mme Roy a assuré l’intérim, qui devait avoir une durée de six mois. La nomination a été entérinée à la suite d’un processus rigoureux réalisé par un comité indépendant. 

20 ans d’expérience 

L’expérience de 20 ans de Caroline Roy dans le domaine de la santé et à diverses fonctions a fait pencher la balance en sa faveur, a expliqué la ministre McCann. 

Mme Roy a occupé diverses fonctions au Centre de santé et de services sociaux Les Eskers d’Amos et au sein du CISSSAT. De plus, elle détient une maîtrise en administration des affaires pour cadres de l’Université du Québec à Montréal et un baccalauréat en ergothérapie de l’Université de Montréal. 

2 entreprises, 2 faillites 

Dans un article paru le 31 mai, le journaliste de Radio-Canada Jean-Marc Belzile soulignait que Caroline Roy avait connu certaines difficultés en affaires. Première actionnaire de TeaTaxi et du Sushi & Cie d’Amos, les deux entreprises ont déclaré faillite à la fin du mois d’avril. Toujours selon Radio-Canada, la dette de l’entreprise TeaTaxi s’élèverait à 2,6 M $. 

Questionné sur le sujet, l’attaché de presse de la ministre McCann, Alexandre Lahaie, a préféré ne pas commenter la situation. «Il s’agit de la vie privée de Mme Roy, a-t-il fait savoir. Ce sont ses qualifications dans le domaine de la santé qui ont été évaluées lors du processus de nomination à titre de PDG.» 

Rappelons que pour l’année 2018-2019, le CISSSAT disposait d’un budget de 511 M $. 

Ravi de la nomination 

Le président du conseil d’administration du CISSSAT, Claude N. Morin, s’est montré très enthousiaste face à cette nomination, la qualifiant de «très belle acquisition». 

«C’est la première fois qu’une personne de la région est choisie à titre de PDG, a-t-il souligné. Mme Roy compte beaucoup d’expérience et, surtout, elle connaît très bien notre modèle régional. Les membres du c.a. et moi-même la connaissons bien puisque nous avons déjà eu l’occasion de travailler avec elle dans différents dossiers. Je lui souhaite le meilleur des succès pour le bien-être de la population de la région.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média