Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

27 juin 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Une fresque murale pour le 5e Festival de Blues Eldorado

Murale Festival de Blues Eldorado

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La grande fresque devrait être terminée d’ici quelques jours.

L’organisation du Festival de Blues Eldorado de Val-d'Or a décidé de faire les choses en grand cette année, en mandatant un groupe d’artistes pour réaliser une grande fresque colorée sur le côté d’un bâtiment aux coins des rues Allard et Perrault.

Ce sont les artistes Ariane Ouellet et Caroline Blouin qui ont lancé ce projet. «C’est une façon d’embellir le secteur tout en laissant une trace du Festival», estime Mme Ouellet, qui se charge de la logistique entourant ce projet. 

Sur la fresque, on retrouvera quatre hiboux de diverses tailles et aux mille couleurs. «Lorsqu’on m’a approchée pour cette murale, j’ai tout de suite pensé à un hibou, explique Caroline Blouin. C’est un animal qui vit la nuit et qui a une grande vision du monde. Je trouve que ça représente bien le Festival et les musiciens jazz.» 

«C’est une belle occasion qui s’est présentée à nous afin de souligner notre 5e édition et qui laissera une magnifique empreinte artistique dans notre ville. Nous sommes vraiment impatients de voir le résultat», ajoute Cheyne Poirier, président du Festival de Blues Eldorado. 

Le duo travaille avec une équipe formée de Marie-Ève Dubé, Chantale Lapointe et Christian Ponton. 

Ariane Ouellet et Caroline Blouin

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Ariane Ouellet et Caroline Blouin, responsables de la murale du Festival de Blues Eldorado.

Programmation 

L’organisation du Festival de Blues Eldorado a encore visé haut pour sa 5e édition, qui se tiendra du 28 juin au 1er juillet, en invitant des artistes de renom comme la formation MonkeyJunk, récipiendaire de près d’une trentaine de prix à travers l’Amérique du Nord et, pour la première fois, des artistes locaux pour renforcer le sentiment d’appartenance entre les festivaliers et l’événement. 

«Chaque année, nous essayons d’avoir une belle diversité tout en accueillant des musiciens de calibre international, national et, désormais, régional, souligne Cheyne Poirier. Notre tête d’affiche, MonkeyJunk, démontre bien que nous sommes capables d’aller chercher des artistes de haut niveau.»  

En effet, la formation canadienne composée de Steve Marriner, Tony Diteodoro et Matt Sonbb a remporté pas moins de 21 Maple Blues Awards, deux Canadian Independant Music Awards, un Blues Music Award et deux fois le prix JUNO du meilleur album de l’année, soit en 2012 et en 2018.  

Pour la toute première fois, des artistes d’ici pourront eux aussi monter sur la scène du Festival de Blues Eldorado.  

«On pense que ça va donner envie aux gens de Val-d’Or de s’approprier le Festival et c’est important, car on le fait pour eux, indique Cheyne Poirier. Cette année, on commence cette nouvelle formule avec trois groupes, mais rien ne nous empêche d’en présenter davantage l’an prochain.»  

Pour cette édition, les groupes Node (Christian Robitaille, Dominic Bergeron, Brian Kiczak, Patrick Bouchard et Brigitte Langlois), Mireille Matte & Bands (Mireille Matte, Daniel Dault, Sébastien Dault, Jean-Claude Kenny, Maxime Leduc-Seguin et Jonathan Brassard) et le Ricky Blues Band (Richard Gauthier, Hubert Lafrenière et Sylvain Dessailly) monteront sur scène.  

Pour plus de détails, rendez-vous sur le site web du Festival de Blues Eldorado. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média