Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

30 juin 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Val-d’Or vibre sous la musique de MonkeyJunk

MonkeyJunk

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La tête d’affiche du Festival de Blues Eldorado, MonkeyJunk, a mis le feu à la scène lors de leur performance, samedi.

Des centaines de festivaliers ont chanté et tapé du pied aux sons des guitares et de l’harmonica de la tête d’affiche du 5e Festival de Blues Eldorado, le groupe MonkeyJunk, le 29 juin dernier.

L’organisation du Festival (et les festivaliers!) attendait avec impatience la soirée du samedi soir.

«On prépare cette fin de semaine depuis très longtemps, alors c’est certain qu’on est fébriles», confiait le président, Cheyne Poirier, avant le début des spectacles.

Bien qu’il n’avait pas de chiffres à fournir au Citoyen hier, M. Poirier assurait que la prévente des billets pour la soirée du samedi soir, soit le jour des performances des groupes Riots & the Blues Devils, MonkeyJunk et Slam Allen, était satisfaisante.

«Nous avons pu comparer la prévente de cette année à celle de l’année dernière et ça semblait bien, indiquait Cheyne Poirier. C’est sûr qu’on s’attend à vendre encore beaucoup de billets sur place.»

Il faut dire que la température aura jusqu’à présent été clémente pour le Festival de Blues Eldorado, au grand plaisir de l’organisation et des festivaliers.

«Nos gros spectacles sont sous notre chapiteau, alors c’est certain que ça nous aide en cas de pluie. Par contre, nous avons plusieurs kiosques et activités dehors, alors on dépend vraiment du beau temps. C’est toujours plus attirant aussi pour les gens lorsque la température est agréable.»

Riots and the blues devils

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le groupe Riots & the Blues Devils a ouvert les festivités sous le grand chapiteau, le 29 juin dernier.

Des groupes d’ici

Les festivités se poursuivent aujourd’hui et lundi. Ce soir, ce seront trois groupes locaux qui mettront le feu à la scène.

«C’est une première pour le Festival et on a bien hâte de voir la réaction des gens, souligne Cheyne Poirier. Les bands d’ici ont un public composé de leurs amis et leurs familles, alors ça va amener une ambiance très intéressante, je crois.»

Ce soir, ce seront ainsi les groupes NODE, Mireille Matte et ses musiciens et le Ricky Blues Band qui seront en vedette sous le grand chapiteau.

«Le blues, c’est un genre de musique qu’on n’entend pas autant que les autres, estime Cheyne Poirier. Alors si nous pouvons aider et offrir une plateforme à des groupes locaux qui en font, c’est sûr qu’on va le faire.»

Le Festival de Blues Eldorado pourrait éventuellement offrir plus de prestations d’artistes régionaux dans les prochaines années, selon la réponse du public ce soir.

Les festivités se concluront demain, le 1er juillet, avec plusieurs activités, telle une prestation de la Valdorienne Lydia Lévesque, des performances éblouissantes de l’artiste de cirque François Bédard, une mini-ferme, un jeu d’évasion ou encore un vélo à smoothie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média