Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 juillet 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Des nouveautés payantes pour le Festival de Blues

Le président Cheyne Poirier trace un bilan positif

Riots and the blues devils

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le groupe Riots & the Blues Devils a ouvert les festivités sous le grand chapiteau, le 29 juin dernier.

L’édition 2019 du Festival de Blues Eldorado a été couronnée de succès, notamment grâce à deux grandes nouveautés: la soirée des talents locaux et le Laugh&Blues en partenariat avec le Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue.

«On était un peu nerveux face à ces nouveautés, admet Cheyne Poirier, nouveau président du Festival. Est-ce que les gens allaient aimer notre soirée du dimanche, avec des bands de la région? Est-ce qu’ils y auraient un gros achalandage? On ne savait pas du tout comment ça allait se passer.» 

Pour 2019, les groupes NODE, Mireille Matte et ses musiciens et le Ricky Blues Band étaient en vedette sous le grand chapiteau. 

«Nous avons été agréablement surpris, assure M. Poirier. Il y avait du beau temps, ce qui a donné envie aux gens de venir et les artistes locaux ont attiré une foule de personnes qui venaient de leur entourage.» 

«Honnêtement, on dépendait un peu du succès du dimanche pour pouvoir arriver dans nos chiffres et être satisfait de cette édition, ajoute le président. Ce sera assurément une formule à continuer l’an prochain.» 

Une association gagnante 

De plus, le 3 juillet dernier, le Festival de Blues Eldorado et le Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue s’associaient pour la première fois dans le cadre de la soirée du Laugh&Blues, jumelant une prestation de l’humoriste anglophone Howie Miller et le groupe Ben Racine Band au Bar Bistro l’Entracte, à Val-d’Or. 

«Ç’a très bien été, assure Cheyne Poirier. Nous pouvions accueillir 110 personnes pour l’événement et toutes les places ont trouvé preneurs. Je trouve ça vraiment intéressant et plaisant que deux festivals puissent s’associer pour créer de beaux événements comme ça. De plus, comme le Festival de Blues se termine lorsque le Festival d’humour commence, c’est un peu comme si cette soirée nous permettait de leur passer le flambeau.» 

MonkeyJunk

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La tête d’affiche du Festival de Blues Eldorado, MonkeyJunk, a mis le feu à la scène lors de leur performance, samedi.

Plusieurs difficultés 

Évidemment, l’organisation d’un événement d’une telle envergure ne se fait pas sans embûche. 

«On a eu de la difficulté avec les commanditaires. Nous avons perdu aussi des lieux de diffusion, ce qui nous a compliqué la tâche lorsqu’on a planifié le Festival, explique Cheyne Poirier. On va devoir faire notre post-mortem pour voir ce qui doit être revu.» 

Parmi les artistes invités en 2019, on comptait Slam Allen, MonkeyJunk, Riots and the Blues Devils, Pat Loiselle ou encore Fuel Funky. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média