Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

05 juillet 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le maire de Taschereau s’inquiète du secteur Nord d’Aiguebelle

chalet longicorne Aiguebelle

©Photo L'Éclat / Le Citoyen – Marc-André Gemme

Le chalet Longicorne est l’un des deux seuls chalets du secteur Nord du Parc national d’Aiguebelle

Le maire de Taschereau, Lucien Côté, s’inquiète de la dévitalisation du secteur Nord du Parc national d’Aiguebelle, lequel jouxte la portion sud de sa municipalité. 

M. Côté a fait part de ses inquiétudes à ses confrères lors du conseil des maires de l’Abitibi-Ouest du mois de juin. «La SÉPAQ pense à déménager le camp rustique Le Longicorne dans la section sud du parc, a-t-il expliqué. Or, c’est le seul camp qu’il reste dans la section Nord qui peut recevoir jusqu’à six personnes.» 

Le maire de Taschereau craint qu’en déménageant le chalet au sud, la section Nord ne devienne complètement abandonnée par la SÉPAQ. «Il y a quelques années, on avait quatre sentiers dans le secteur. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’un», a-t-il rappelé. 

L’ajout d’une aire de camping pour les véhicules motorisés est tout de même bien accueillie par le maire, mais ce dernier a demandé aux autres élus de la MRC d’adopter une motion pour dénoncer les décisions de la SÉPAQ et protéger les acquis de la section Nord du parc. 

Le directeur général de la MRC d’Abitibi-Ouest, Normand Lagrange, a suggéré que le comité administratif étudie le dossier plus en profondeur afin de revenir avec une proposition plus étoffée. 

Pas coulé dans le ciment 

L’idée de déménager le chalet Longicorne avait été mise de l’avant par l’ancienne directrice du Parc national d’Aiguebelle, France Simard. Son remplaçant, Dany Gareau, ne voit toutefois pas les choses du même angle. 

Lors d’une entrevue accordée dans le cadre de l’inauguration du Parc national d’Opémican, dont il est également directeur, M. Gareau a affirmé qu’il ne voyait pas vraiment les avantages de déménager le chalet Longicorne et que rien n’était coulé dans le ciment. Il a également mentionné que la SÉPAQ et la direction du parc étudient présentement la possibilité de remettre en état les anciens sentiers du secteur Nord d’Aiguebelle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média