Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 juillet 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Le début d’un temps nouveau pour Cathy Gauthier

Cathy Gauthier

©Marc-André Landry - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Cathy Gauthier, lors de son passage au Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue, le 6 juillet dernier

C’est avec impatience, mais aussi avec fébrilité que Cathy Gauthier prépare son grand retour sur scène, en 2020. Celle qui est devenue maman pour la première fois l’an dernier, après plusieurs tentatives, entrevoit cette nouvelle phase de sa vie en tant que mère et humoriste avec enthousiasme.

Quatre années se sont écoulées depuis le dernier spectacle de Cathy Gauthier, Pas trop catholique, qui lui a permis de rafler l’Olivier de l’Auteur de l’année et le prix du spectacle de l’année au gala de l’ADISQ en 2015.

La nouvelle maman, âgée de 42 ans, attend avec impatience de renouer avec son public.

«L’humour, c’est comme une drogue pour moi, assure Cathy Gauthier. Si t’arrêtes tout ça d’un coup sec, du jour au lendemain, c’est dur. C’est un peu ce que j’ai vécu lorsque j’ai dû mettre ma carrière de côté pour ma grossesse.»

La Rouynorandienne d’origine, qui était de passage au Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue le 6 juillet dernier, ne cache pas que son quotidien en tant qu’artiste a été très chamboulé depuis l’arrivée de sa fille Alice, en avril 2018.

«C’est un gros changement dans ma vie et je réalise que je ne savais pas à quel point ça demanderait des sacrifices, confie-t-elle. Un bébé, ça demande beaucoup de temps.»

Cathy Gauthier ne désire d’ailleurs pas amener sa fille en tournée avec elle. Du moins, pas tout de suite.

«Ce n’est pas une vie pour un enfant, surtout pas à son âge, croit l’humoriste. En 2020, lorsque je vais être en rodage pour mon nouveau spectacle, je vais faire des salles qui seront proches de Montréal, pour rester près d’Alice. La deuxième année, lorsque j’irai partout au Québec, ça sera différent.»

Être vulnérable

Pour son prochain one woman show, qui sera le quatrième de sa carrière et qu’elle prévoit écrire à la fin de l’été, Cathy Gauthier désire dévoiler une nouvelle facette de sa personnalité, inconnue du public jusqu’à maintenant.

«Je veux montrer mon côté vulnérable, assure-t-elle. Au printemps dernier, j’ai avoué dans les médias que j’ai souffert d’une dépression post-partum. C’est le genre de choses que je veux amener dans mon spectacle. Ça clash avec mon personnage habituel de la fille forte et confiante, mais la réalité, c’est que je suis une personne très insécure dans la vie.»

L’artiste désire désormais amener son public, oui à rire comme toujours, mais également à s’ouvrir les yeux sur diverses réalités.

«Je ne veux plus juste faire de gros gags, je veux envoyer des messages sociaux aussi, souligne Cathy Gauthier. La dépression, par exemple, c’est encore super tabou dans notre société et ça ne le devrait pas. Je veux en parler.»

Rester au sommet

Ce retour dans le domaine de l’humour amène également Cathy Gauthier face à la relève, aux jeunes qui percent de plus en plus dans le milieu.

«Il n’y a jamais rien de gagné d’avance, peu importe notre âge, pense-t-elle. Les jeunes de la relève sont super bons! Mais c’est certain qu’eux, ils sont doués avec les réseaux sociaux, ce qui aide pas mal à notre époque. Moi, c’est moins mon truc, donc je dois chercher d’autres façons pour attirer mon public.»

Néanmoins, l’artiste semble confiante que ses fans seront au rendez-vous pour son grand retour.

«Je mise sur mon expérience et le gros bassin de fans que j’ai déjà, explique Cathy Gauthier. Ils ont vieilli avec moi. J’ai hâte de les retrouver.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média