Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 juillet 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La Sarre veut devenir un pôle dans le domaine des métiers d’art

métiers d'art La Sarre christel bergeron

©Photo L'Éclat / Le Citoyen - Marc-André Gemme

Des œuvres de l’artiste Christel Bergeron sont considérées comme des métiers d’art et seront désormais mises en valeur au Centre d’art Rotary de La Sarre. 

La Ville de La Sarre a annoncé que la vocation principale du Centre d’art Rotary allait changer afin de s’orienter vers les métiers d’art. 

Cette décision a été prise après de longues réflexions qui sont venues à la suite des coupures en culture que La Sarre a subies. «En 2017, la Ville a subi la première coupe au niveau des subventions pour le Centre d’art Rotary, a expliqué la directrice générale de la Ville, Isabelle D’Amours. À partir de ce moment, ce n’était plus le ministère de la Culture qui subventionnait les opérations, mais bien le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) où ce sont les pairs qui jugent chacune des institutions.» 

Une somme de plus de 90 000 $ a été coupée du budget de la culture pour la municipalité. Celle-ci a donc travaillé de pair avec le CALQ afin de se repositionner l’offre culturelle du Centre d’art Rotary. «Ce qu’ils nous disaient, c’est qu’on était beaucoup trop large dans le mandat qu’on s’était donné, a-t-elle relaté. La force au niveau de l’Abitibi-Ouest se trouve vraiment au niveau des métiers d’art, donc c’est là-dessus, à partir de l’automne, que le Centre d’art va se positionner, a affirmé Mme D’Amours. Vous allez donc voir des changements dans notre programmation, mais ce qu’on veut, c’est vraiment de devenir un hub créatif pour soutenir nos artistes en métiers d’art.» 

La fin du salon création 

Ce changement de vocation pour le Centre d’art entraîne avec lui d’autres changements au niveau de l’offre de la Ville. Le premier étant la fin du salon création qui se tenait chaque année depuis déjà 40 ans. «On va se repositionner cette année afin d’offrir plutôt une exposition boutique qui se fera en partenariat avec le Centre des métiers d’art du Québec (CMAQ)», a indiqué Isabelle D’Amours. 

Les artisans qui seront exposés lors de ce nouvel événement seront donc reconnus officiellement par le CMAQ. «Pour nous, c’est une façon de donner une plus grande reconnaissance à nos artistes», a-t-elle ajouté. 

Le plus grand changement sera surtout au niveau de l’offre de produits agroalimentaires. Selon la Ville, d’autres salons déjà en place à La Sarre permettent aux producteurs d’aliments du terroir de vendre leurs produits. 

La vente de produits assemblés ici, mais d’origine extérieure comme des colliers fabriqués à partir de perles achetées sur Internet ne seront plus disponibles non plus. 

«Par contre, des artistes de la région comme la bijoutière Caroline Arbour [Bijoux Scaro] qui fabrique elle-même ses breloques et travaille le métal sont vraiment considérées comme des métiers d’art», a-t-elle souligné. 

  

Commentaires

13 juillet 2019

Roger Pelerin

Les artistes qui voudraient exposer devront ils être membres du conseil des métiers d’art. ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média