Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

16 juillet 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Tour de l'Abitibi: se battre pour terminer l’étape

Xavier Guertin a démontré l'étoffe d'un champion

Xavier Guertin

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Malgré la douleur, Xavier Guertin (Espoir Élite - Primeau Vélo) n'avait qu'une idée en tête, rallier l'arrivée.

Il y a des cyclistes qui peuvent marquer l’imaginaire du Tour de l’Abitibi. Michael Garrison a remporté la première étape au terme d’une échappée historique. Mais derrière l’évènement cycliste, il y a aussi de la détermination et de la persévérance. Et ça, Xavier Guertin (Élite Espoir – Primeau Vélo) en avait à revendre.

Son nom se retrouvera au bas de la liste des résultats. Le jeune homme, à son premier Tour de l’Abitibi, n’aura pris part qu’à une seule étape. Néanmoins, il aura démontré l’âme de champion dans celle-ci.

Publicité

Défiler pour continuer

Xavier Guertin

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Malgré les réparations, le frein arrière de Xavier Guertin est resté partiellement bloqué. Cela ne l'a pas empêché de rallier l'arrivée.

Après un bris mécanique, Xavier Guertin, avec une roue partiellement bloquée, ce qui l’empêchait de rouler à de bonnes vitesses, a tout de même rallié l’arrivée envers et contre tous. «Ç’a pris dix minutes pour réussir à changer ma roue. Et les freins sont restés pris. C’était presque impossible de rattraper le peloton», a-t-il admis.

Néanmoins, il n’était pas question d’abandonner. Lorsque le camion-balai, le dernier véhicule de la caravane, s’est approché de lui pour lui mentionner qu’il serait hors délai, le cycliste n’avait qu’une seule réponse. «Je vais terminer l’étape. Vous pouvez partir sans moi», a-t-il lancé.

Le véhicule l’a suivi dans sa volonté. «Je ne l’ai jamais fait. Je voulais juste donner tout ce que j’avais. De finir l’étape, c’est un accomplissement. C’est vraiment triste que mon Tour s’arrête là», a-t-il confié après avoir franchi la ligne d’arrivée.

 

Des conditions pas commodes

Devant pédaler deux à trois fois plus fort pour atteindre les vitesses de pointe en raison de son frein partiellement bloqué, Xavier Guertin devait aussi composer avec un genou gauche qui lui causait de la douleur, avec un vent de face fort et une chaleur accablante. «Ce qui est le plus dur, c’est le vent de face. De rouler en solitaire, sur 100 kilomètres, avec ce vent, ça devient vraiment démotivant. Je n’arrive pas à pousser», a-t-il mentionné.

«En plus, chaque rotation de pédales me causait de la douleur en raison de mon genou gauche. Des fois, je devais déclipser ma jambe pour seulement pédaler de ma jambe droite. Un moment donné, j’ai fini par m’habituer à la douleur», a-t-il ajouté.

Xavier Guertin

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Après l'annonce qu'il allait terminé l'étape hors délai et que son Tour prendrait fin, Xavier Guertin n'avait aucunement l'intention d'abandonner.

Étant donné qu’il est arrivé hors délai, le jeune homme ne pourra s’élancer lors de la deuxième étape du Tour. «J’avais des attentes. Je ne pensais pas être dans les favoris, mais j’espérais réaliser des tops 20 sur des étapes. Ça m’attriste», a-t-il avoué.

Néanmoins, il voyait cette malchance d’un bon œil. «Je pense que ce sont des choses comme ça qui te permettent de grandir comme personne.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média