Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

18 juillet 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Les Abitibiwinnik taillent leur place dans “Amos vous raconte son histoire”

Amos vous raconte son histoire

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les comédiens de “Amos vous raconte son histoire” ont présenté une première ébauche de ces nouvelles scènes à Pikogan, le 16 juillet.

Pour la première fois en huit ans de représentations, le circuit historique théâtral “Amos vous raconte son histoire” présentera des scènes mettant en vedette des comédiens de la communauté de Pikogan pour présenter, notamment, la rencontre entre les allochtones et les autochtones à Amos.

Il y a déjà un bon moment que les créateurs du spectacle, Bruno Turcotte et Véronique Filion, désiraient incorporer ces scènes dans le circuit théâtral. 

«Il y a huit ans, j’avais déjà des scènes pour les Abitibiwinnik, assure Mme Filion, l’auteure. Mais pour un paquet de raisons, ça ne s’est jamais réalisé. Maintenant, le timing est vraiment bon et notre projet a atteint une certaine maturité. C’est important d’en parler, car c’est une grande histoire oubliée.  

«Dans “Val-d’Or vous raconte son histoire”, nous avons plusieurs scènes avec des personnages autochtones, dont Gabriel Commanda, ajoute-t-elle. Le public, autant les blancs que les autochtones, apprécient ces moments, même les scènes qui sont revendicatrices et, à la limite, choquantes. On a donc décidé qu’on était prêts pour le faire avec le spectacle d’Amos.» 

Publicité

Défiler pour continuer

Trois premiers comédiens algonquins ont ainsi joint la production et ont présenté leur scène le 16 juillet, à Pikogan. 

Rectifier les faits 

Pour créer ces deux nouvelles scènes, Bruno Turcotte et Véronique Filion ont reçu l’aide de Roger Wylde, artiste et interprète de Gabriel Commanda dans la production de “Val-d’Or vous raconte son histoire”, pour s’assurer que les faits historiques soient véridiques. 

«Je les ai aidés pour qu’on puisse rectifier les faits, souligne Roger Wylde. Il y avait comme un trou dans le spectacle en ne parlant pas des Abitibiwinnik. J’ai aidé Bruno et Véronique à vérifier et à valider plusieurs faits.» 

D’ailleurs, les nouvelles scènes ont été présentées devant la communauté de Pikogan afin d’obtenir les impressions du public. 

«S’il y a des personnes qui ont des souvenirs ou des renseignements par rapport à ces événements qui sont présentés dans les scènes et que ce n’est pas exactement véridique, on veut le savoir, signale M. Wylde. On veut être près de la réalité.» 

Rappelons que le circuit théâtral “Amos vous raconte son histoire”, réalisé par les Productions du Raccourci, sillonnera les rues de la ville du 28 juillet au 14 août, du dimanche au mercredi. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média