Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

21 juillet 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

Gianni Lamperti remporte la 7e étape

Tour de l'Abitibi

CL-Tour de l'Abitibi

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les gagnants de l'étape 7 du Tour: Gianni Lamperti, Riley Pickrell, Luke Lamperti.

L’Américain Gianni Lamperti de l’équipe des États-Unis est grimpé sur la plus haute marche du podium lors de la septième et dernière étape qui reliait La Sarre à Rouyn-Noranda.

CL-Tour de l'Abitibi

©Camille Lalancette - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La course a été marquée par plusieurs tentatives d'échappées et de pelotons étirés.

L’étape, faisant le crochet par Sainte-Germaine-Boulé, totalisait une distance totale de 118,7 km. La fin du parcours exigeait aux coureurs des habiletés au sprint puisqu’il y avait dix tours de critérium dans la ville de Rouyn-Noranda. C’est durant le dernier tour que les spectateurs ont connu un renversement de situation. L’échappée du dernier tour de ville avait 15 secondes d’écart avec le peloton et était composé du Canadien Riley Pickrell et de Michael Garrison. 

«Michael menait la course et le Canadien le suivait. Je collais la roue du Canadian, alors Michael s’est tassé un peu et j’ai sauté sur l’occasion pour foncer et partir en solo. Ça a fonctionné, j’ai pu partir seul, ce n’était pas planifié», a expliqué Lamperti afin d’illustrer la fin de la course. 

Au deuxième rang du podium, pour cette dernière étape, se trouve le Canadien Ryler Pickrell et à la troisième marche c’est Luke Lamperti qui se mérite le bronze. 

Le coéquipier de Gianni Lamparti, Michael Garrison, a pour sa part, terminé au pied du podium de l’étape, mais a tout de même été sacré meilleur coureur du Tour de l’Abitibi en remportant une fois de plus le maillot brun. 

L’équipe des États-Unis a tout mis en place pour tenter de garder le maillot. «La stratégie était de sécuriser le maillot brun de Michael Garrison. Nous avons essayé de nous infiltrer dans l’échappée, même si le peloton nous rattrapait chaque fois», a souligné Gianni Lamperti.  

Depuis le départ de La Sarre, les nombreuses tentatives d'échappées n'ont jamais permis de garder des meneurs bien longtemps. Les cyclistes semblaient lutter pour rattraper quiconque qui s’éloignait. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média