Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

30 juillet 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Capital One victime de vol de données

Des Abitibiens pourraient avoir vu leur numéro d’assurance sociale être compromis

AB-CapitolOne

©Photo Capital One

Environ 6 millions de Canadiens, clients de Capital One, sont touchés par un vol de données d’identité. De ce nombre, près d’un million de victimes auraient vu leur numéro d’assurance sociale compromis.

L’institution financière américaine Capital One a indiqué, le 29 juillet, que 100 millions d’Américains et environ 6 millions de Canadiens auraient été touchés par un vol de données d’identité perpétré les 22 et 23 mars 2019. 

Selon le communiqué de Capital One, aucun numéro de carte de crédit ou les mots de passe donnant accès aux comptes n’auraient été affectés. Cependant, pour 1 million de clients canadiens, le numéro d’assurance sociale aurait été compromis par cet incident. 

Étant donné le nombre considérable de victimes au Canada et aux États-Unis, impossible de savoir si des clients de l’Abitibi-Témiscamingue font partie du lot. Les personnes touchées par le vol de données seront contactées directement par Capital One. 

Suspecte arrêtée 

Selon le journal Le Devoir, la personne qui aurait commis le vol a été arrêtée le 29 juillet par le FBI. Paige Thompson, 33 ans, de Seattle, se serait vantée sur les réseaux sociaux, sous un pseudonyme, d’avoir eu en sa possession des informations provenant de Capital One. 

Surtout des informations usuelles 

Les informations dérobées à la société financière appartiennent à des personnes ou de petites entreprises qui ont fait des demandes de cartes de crédit de 2005 jusqu’au début de 2019. Les informations recueillies sont celles que l’institution financière demande, de façon récurrente, lors d’une demande de carte de crédit, soit le nom, l’adresse, le code postal, le numéro de téléphone, l’adresse courriel, la date de naissance ainsi que les revenus déclarés. 

En plus des données personnelles, la pirate informatique a mis la main sur des informations concernant le dossier de consommation des personnes piratées comme le dossier de crédit, la limite de crédit et l’historique de paiement. De plus, elle aurait eu accès à l’historique de consommation de clients pour 23 jours lors des années 2016, 2017 et 2018. 

Problème réglé 

Capital One a également fait savoir que des moyens avaient été mis en place pour colmater la brèche de sécurité qui avait été exploitée par la pirate informatique. Mise au courant le 17 juillet de ce qui s’était produit en mars, il a fallu deux jours à la société financière pour comprendre de quelle façon la pirate avait réussi à avoir accès à ces informations. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média