Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

01 août 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La Sarre s’entend avec ses citoyens au sujet des ferrailleurs

Après des mois de conflits, la Ville a finalement trouvé un terrain d’entente

ferrailleurs la sarre

©Photo L'Éclat / Le Citoyen – Marc-André Gemme

L’entreprise de recyclage de métaux AIM ne fait pas l’affaire des citoyens qui habitent à proximité de ses installations.

À la suite de la décision du conseil municipal de mettre une pause au changement de zonage concernant les ferrailleurs situés sur la route 111, la Ville de La Sarre a finalement trouvé un terrain d’entente avec les citoyens concernés.

Une première consultation publique s’est récemment tenue entre la direction de la Ville de La Sarre et les citoyens qui habitent à proximité des deux entreprises de ferraille qui sont au centre d’un tumulte depuis quelques mois. Les résultats de cette première consultation se sont révélés positifs. La Ville continuera de travailler de pair avec ces citoyens et tiendra de nouvelles consultations à une date ultérieure. 

«Au cours des dernières semaines, plusieurs ménages ont été rencontrés et écoutés afin de prendre la juste mesure de la situation sur le terrain, a indiqué le maire de La Sarre, Yves Dubé. Il reste encore du travail à faire avec les différents partenaires au dossier pour définir les scénarios possibles et mettre en place les conditions gagnantes, mais nous sommes confiants. Et sans aucun doute, l’apport des citoyens est primordial. Ils font partie de la solution.» 

Préserver l’économie 

Les changements proposés au règlement municipal devaient ajouter un usage autorisé dans la zone industrielle IA-9, située sur la route 111 à la sortie sud de La Sarre, afin de mieux encadrer les activités des entreprises de ferraille. L’un des objectifs consistait, entre autres, à venir en aide à la reconstruction des installations de l’entreprise Legault Métal, détruites lors d’un incendie au printemps dernier. 

«Le conseil maintient son intérêt à préserver les activités des entreprises de recyclage sur son territoire puisqu’elles font partie de l’écosystème économique et qu’elles sont nécessaires dans une ville centrale comme la nôtre, a souligné Yves Dubé. Nous avons des pistes de solutions, mais il faut prendre le temps de bien faire les choses si nous voulons régler ce dossier à long terme dans une perspective de développement durable.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média