Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

08 août 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Accro-Vélo termine 13e à la Coupe Québec

Pasang Fabian - Accro-Vélo

©gracieuseté

Pasang Fabian (en rouge) lors d’une épreuve de critérium de la Coupe Québec.

CYCLISME - Le club cycliste Accro-Vélo de Val-d’Or tire maintenant un trait sur sa saison 2019 alors qu’il a terminé au 13e rang sur 22 équipes au classement général de la Coupe Québec. Néanmoins, l’optimisme règne dans les rangs du club, qui croit avoir un bassin intéressant pour le futur. 

Même si ce résultat cumulatif pourrait signifier un léger pas de recul à première vue (8e l’an dernier), l’entraîneur du club, Stéphane Larose, estime que son groupe est dans sa meilleure période depuis qu’il est en charge de manière bénévole. 

Il note que les catégories U9 à U13 constituent une excellente base d’athlètes pour le volet compétitif et que leur progression a été visible tout au long des cinq tranches de la Coupe Québec, qui s’est conclue les 3 et 4 août, à Boucherville. 

«Beaucoup de nos coureurs en étaient à leur première année dans leur nouvelle catégorie. Certains d’entre eux avaient réussi à faire des tops 10 dès la première étape à Laval. On a eu quelques malchances à Gatineau et Alma, ce qui nous a fait reculer un peu au classement», explique Larose. 

Parmi les meilleurs résultats de la saison au classement cumulatif, notons les présences dans le top 10 de Melixia Barette (6e, U11 féminin), de Dragoon Fabian (8e, U11 masculin) et de Laurence St-Pierre (10e, U13 féminin). 

Le prochain niveau 

Toujours considéré comme une équipe qui vise plus le processus de développement que les résultats, le club valdorien croit maintenant être en mesure de passer au palier supérieur, alors qu’une dizaine de cyclistes veulent maintenant se dédier uniquement au vélo de route au lieu d’en faire juste un sport d’été. 

«Ils veulent s’entraîner et faire les sacrifices pour performer au niveau du cyclisme. C’est du nouveau pour notre club. Auparavant, c’était pour combler quelque chose afin de se préparer pour l’hiver. Ce qu’on a vu à Boucherville, c’était l’accomplissement de tout cela. La lecture et les prises de décisions en course font en sorte que ça devient plus naturel», a indiqué Stéphane Larose. 

Une synergie semble également se créer entre les coureurs, les entraîneurs et les parents qui, eux aussi, ont eu la piqûre pour la discipline. 

«La plupart des enfants ont hâte de revenir l’été prochain pour entamer la saison 2020 et savent qu’ils vont prendre part à toutes les compétitions provinciales, chose qui n’arrivait pas avant», a ajouté l’entraîneur. 

Nouveaux défis 

Maintenant que la relève est bien ancrée chez les membres d’Accro-Vélo, l’objectif est de maintenir un bon nombre de cyclistes chez les cadets et les minimes afin d’aider les plus jeunes à développer leur potentiel. 

Or, les U15 et les U17 quittent souvent le côté compétitif puisqu’ils doivent souvent faire un choix entre le vélo et une autre discipline sportive (hockey, soccer, etc.) 

«Ils doivent s’entraîner de manière plus spécifique et assidue. C’est là que je les perds. À cet âge, tu ne peux plus faire des courses sans entraînement», signale Stéphane Larose. 

En plus d’optimiser la rétention chez les plus vieux, Accro-Vélo veut maintenant s’attaquer à l’implantation d’un local exclusivement dédié au club afin d’arrêter de se promener un peu partout pour s’entraîner à l’intérieur. 

«On est vraiment rendus à une autre étape, martèle Stéphane Larose. On travaille même pour avoir un programme sports-étude qui nous permettrait de faire du vélo pendant l’année scolaire.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média