Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

09 août 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Décès de l’ancien maire de St-Félix-de-Dalquier

Éducateur dans l'âme, Raymond Carignan était un visionnaire

Raymond Carignan

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Raymond Carignan, alors qu'il était maire de Saint-Félix-de-Dalquier

HOMMAGE. La Municipalité de Saint-Félix-de-Dalquier a perdu son ancien maire. Raymond Carignan est décédé le 7 août, à l’âge de 73 ans.

Il a été maire de 2013 à 2017. «Il était une personne dévouée pour les autres, avec un cœur énorme», évoque l’ancien directeur général Richard Michaud.

Raymond Carignan a surtout consacré sa vie à l’enseignement des sciences. Après une carrière de 33 ans à la Commission scolaire Harricana, il a continué à faire de la suppléance jusqu’en juin dernier. Il a aussi été président du conseil d’établissement du Centre de formation générale Le Macadam.

Un visionnaire

Il avait aussi la fibre entrepreneuriale. Avec son frère Jean-Louis, il a fondé Sanimos à la fin des années 1980. Il était derrière l’avant-gardiste usine de tri Contrex. Il a aussi développé un nouveau type de conteneur.

«Raymond, c’était un inventeur et un visionnaire. Il voyait toujours plus loin. Quand on a lancé Contrex, ce n’était pas encore à la mode la récupération et le compostage. Il a aussi développé une fromagerie au milieu des années 1990, quelques mois avant que la Vache à Maillotte ne lance son fromage en grains. C’était aussi quelqu’un de très déterminé. Il ne lâchait jamais prise, comme une paire de pince grip», image Jean-Louis Carignan.

Un mentor

Éducateur dans l’âme, Raymond Carignan a aussi été le premier chef mentor de la cellule de mentorat d’affaires de la SADC Harricana, où il a agi neuf ans comme mentor. Il a aussi été vice-président de la Maison du Bouleau Blanc. «Il a été d’une grande aide pour obtenir la reconnaissance de nos deux lits additionnels par le gouvernement, l’an dernier», fait valoir la directrice générale Joan Tenhave-Audy.

Raymond Carignan laisse dans le deuil son épouse Alice Roy, ses enfants Hans, Karen et Sébastien, ses trois petits-enfants, ses frères et sœurs ainsi que plusieurs amis. Il sera exposé à la Résidence funéraire d’Amos, le dimanche 11 août, de 13h à 17h.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média