Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

13 août 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Le jardin communautaire de Malartic fait peau neuve

De nouvelles installations en 2019

Jardin communautaire de malartic

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Des dizaines de bacs à jardinage ont été installés en 2019 au jardin communautaire de Malartic.

Les membres de la Société d’horticulture de Malartic ont inauguré, le 13 août dernier, les toutes nouvelles installations de son jardin communautaire qui compte désormais une quarantaine de bacs de jardinage.

Ce jardin communautaire, qui existe depuis une quinzaine d’années, a fait peau neuve au cours des derniers mois. 

«Avant, les plants des citoyens étaient directement faits sur le sol, explique le président de la Société d’horticulture de Malartic, Denis Morin. On devait constamment se battre contre les mauvaises herbes, c’était assez envahissant.» 

Désormais, on compte plus d’une quarantaine de bacs de jardinage surélevés pour faciliter le travail des jardiniers amateurs. 

Quelques bacs sur pieds ont aussi été installés pour permettre notamment aux personnes en chaise roulante d’avoir accès à une activité de jardinage. 

«On veut que ce soit accessible le plus possible», assure M. Morin. 

Parmi les légumes de ce jardin, on compte des tomates, de l’ail, des courgettes, des poivrons ou encore du maïs. 

«Chacun fait pousser ce qu’il veut, ajoute Denis Morin. Dans ma famille, on fait pousser surtout de l’ail. Nous en gardons, mais nous en offrons beaucoup aussi à nos amis. Chaque personne qui fait pousser ses légumes au jardin communautaire fait ce qu’il en veut.» 

Jardin communautaire de malartic

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Les citoyens de Malartic qui possèdent des bacs dans le jardin communautaire discutent avec les visiteurs et montrent avec fierté leurs légumes.

Victime de son succès 

Mis à part les trois bacs sur pieds, tous les autres cubes de jardinage ont trouvé preneurs encore cette année. 

«Les gens qui ont obtenu un cube cette année auront priorité l’an prochain, lorsque viendra de nouveau le temps de réserver les espaces de jardinage, précise Denis Morin. Nous ne manquons jamais de personnes pour le jardin communautaire. En fait, nous avons même une liste d’attentes.» 

Pour certains citoyens, comme Thérèse Cameron et Jean-Claude Parisè, le jardin communautaire est un bel endroit pour prendre l’air et se détendre. 

«Ça fait 3 ans que j’ai mon plant ici, indique Mme Cameron, qui avait notamment de la salade ou encore des carottes. Je n’ai pas de place chez moi, puisque j’habite dans une résidence. En plus, je trouve ça le fun de pouvoir venir ici et voir le travail des autres.» 

«J’aime ça cultiver. Dans ma jeunesse, j’ai toujours vécu près de grands jardins, alors j’ai toujours aimé faire ça, raconte pour sa part M. Parisè qui avait de nombreux plants de pois mange-tout. En plus, je suis retraité donc je peux consacrer du temps à ça.» 

Les deux citoyens estiment qu’ils vont de deux à trois fois par semaine voir leurs légumes et entretenir leurs bacs. 

Denis Morin

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Denis Morin, président de la Société d’horticulture de Malartic, pose avec une gousse d’ail qui a poussé dans l’un des bacs que possède sa famille.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média