Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 août 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Un record d’assistance pour la Grande bouffe 2019

Grande Bouffe 2019

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Des centaines de personnes ont fait la file pour participer à la Grande bouffe 2019.

COMMUNAUTÉ - La 3e édition de la Grande bouffe aura battu un record d’assistance, jeudi, alors que plus de 1000 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de Val-d’Or pour manger, discuter et vivre un rassemblement populaire, qui sera de retour en 2020.

L’exploit est d’autant plus significatif pour les organisateurs de l’événement puisqu’une bonne pluie s’est abattue quelques heures avant le début du souper, ce qui était contraire à ce qui était annoncé par les sites météorologiques. 

Voyant la météo s’agiter, des appels ont été faits aux différentes entreprises locales pour recueillir des tentes pour pouvoir accueillir les cuisiniers et la population. 

«On est tous surpris avec cette pluie qui est tombée en fin d’après-midi. Nous n’avons pas de chiffres exacts vu qu’on n’a pas de compteur ni de billets vendus, mais on peut dire qu’avec toute la nourriture qu’on avait commandée, on est capable d’établir que plus de 1000 personnes ont été servies. C’est du jamais vu», indique le sergent, Jean-Raphaël Drolet de la Sûreté du Québec. 

«À la dernière minute, on a lancé des appels aux commerçants, via la page Facebook de la Chambre de commerce. La réponse a tellement été positive qu’on a réussi à protéger le site au complet. Ce qui a fait la force de cette année et qui a été la clé, c’est que les gens ont fait un bon réseautage sur les médias sociaux. Ça s’est beaucoup partagé et les organismes mettaient les informations à jour», a poursuivi le sergent.  

Changements fructueux 

L’édition 2019 de la Grande bouffe marquait également celle de nombreux changements comparativement aux deux années précédentes. 

En plus du changement de date qui faisait en sorte que l’événement était présenté dans la deuxième moitié du mois d’août au lieu du mois de juin, pour éviter la congestion avec la vente-trottoir, le souper offrait également l’option de manger du spaghetti en plus de poser des actions antidéchets sur le site. 

Pour le porte-parole de la SQ, ces ajustements ont également aidé au succès de la soirée. 

«Quand on parle du zéro déchet, ça s’est vu tout de suite. C’est sûr que faire un événement de la sorte, c’est difficile. On a vraiment vu une amélioration et notre peur était simple: la quantité de conteneurs à vidange et à recyclage qu’on met sur place. Au fur et à mesure que le temps avance, on va inviter les gens à apporter leur propre vaisselle. Déjà là, on va éliminer de plus en plus de déchets», a-t-il mentionné. 

Commentaires

25 août 2019

chantal

le but de la Grande Bouffe, est-ce qu'on prépare un mets en grande quantité et on m'apporte au centre-ville?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média