Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 août 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Incendie majeur à Témiscaming

Huit maisons flambent et dix autres sont évacuées

Feu_Temiscaming_1

©Denis Lacourse

D’une rare violence, l’incendie a détruit huit maisons, tandis que dix autres ont dû être évacuées. Des témoins ont rapporté avoir entendu quatre ou cinq explosions.

Un incendie a ravagé huit maisons sur la rue Anvik à Témiscaming pendant l’heure du dîner, le dimanche 25 août. Dix autres maisons ont été évacuées par mesure de précaution.

Vidéo filmée par Jacques Dussault de l'incendie qui a ravagé huit maisons à Témiscaming, le 25 août 2019, et forcé l'évacuation de dix autres maisons.

«Ça a flambé comme un feu de paille. Ce sont des vieilles maisons en rangées, des maisons de compagnie, s’est désolé le maire de l’endroit, Yves Ouellet, lorsque nous l’avons joint. Il quittait les lieux pour se rendre au Centre communautaire de Témiscaming, où les sinistrés allaient être pris en charge.

La grande salle du Centre a été aménagée d’urgence pour accueillir tout le monde. «C'est la Croix-Rouge qui les prend en mains et coordonne la suite, a précisé M. Ouellet. Les sinistrés seront dirigés à l'hôtel ou à des endroits où ils pourront être hébergés.»

Vers 15h30, la Ville de Témiscaming a également émis un avis public aux gens qui voudraient faire des dons de vêtements, couvertures et produits de soins personnels de les apporter à la Salle Dottori du Centre.

D’après les informations qu’a obtenues le maire Ouellet, il n’y aurait pas de blessé.

Les maisons détruites par les flammes sont situées sur la même rue que le Centre de santé.

La peur de sa vie

Ginette Vaillancourt habite une rue plus loin que la rue Anvik. Elle travaillait dans son jardin quand elle a entendu la première explosion, autour de 11h15. En levant les yeux en direction du bruit, elle a aperçu une étrange fumée noire.

«Je suis entrée dans la maison en courant prévenir mon mari, a-t-elle confié, visiblement encore sous le choc avec un tremblement dans la voix. Je n’avais pas fini ma phrase que nous avons entendu la deuxième explosion. J’ai eu la peur de ma vie.»

Elle et son conjoint ont fermé toutes les fenêtres afin que les poussières qui se dégagent de l’incendie n’entrent pas dans leur résidence.

«Nous avons entendu quatre ou cinq explosions. Ces maisons ont probablement plus 75 ans. À cette époque, il y avait de l’amiante qui était utilisée pour l’isolation. C’est la pire catastrophe que j’ai vue de toute ma vie», a-t-elle conclu en retenant un sanglot.

©Denis Lacourse

D’une rare violence, l’incendie a détruit huit maisons, tandis que dix autres ont dû être évacuées. Des témoins ont rapporté avoir entendu quatre ou cinq explosions.

©Denis Lacourse

L’épaisse fumée noire était visible de loin.

©Denis Lacourse

À l’époque où les maisons ont été construites, de l’amiante était utilisée comme isolant dans les murs.

©Yves Ouellet

Les maisons, très âgées, ont brûlé comme un feu de paille.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média