Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

27 août 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

La Randonnée du souvenir Thierry Leroux amasse 20 000 $

Un voyage de 650 km

Randonnée en souvenir de Thierry LeRoux

©Gracieuseté

Les participants de la Randonnée du souvenir Thierry Leroux ont pédalé les 21, 22, 23 et 24 août derniers.

Grâce aux dons des participants, de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De-Blainville et de la Fondation des Amis de l'Aviation royale du Canada, la Randonnée du souvenir Thierry Leroux aura permis d’amasser 20 000 $ pour soutenir des activités pour les jeunes.

C’a été toute une première édition pour la Randonnée du souvenir. L’événement, où les cyclistes devaient parcourir environ 650 km, de Nicolet à Lac-Simon, a permis de récolter 18 000 $. 

Pour couronner le tout, Dominique Chagnon, colonel honoraire du 439e Escadron de Bagotville, a annoncé que la Fondation des Amis de l'Aviation royale du Canada octroie un montant de 2000 $ à la Randonnée du Souvenir Thierry LeRoux. Faisant ainsi grimper le montant final à 20 000 $. 

De plus, la Randonnée a pu envoyer une aide financière aux Maisons des jeunes de Rosemère et de Blainville/Basses-Laurentides. En effet, 500 $ a été remis à chacune des organisations.  

À cela s’ajoute la contribution de 1000 $ (soit 500 $ par maison) de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De-Blainville. 

«Nous avons des partenaires exceptionnels, souligne Michel LeRoux, président de l’organisation de la Randonnée. Les gens de la Régie nous ont épaulés et encouragés tout au long de cette aventure.» 

Depuis la création de la Fondation Thierry-Leroux, en 2017, plus de 50 000 $ a pu être redonné dans la Vallée-de-l'Or, à Lac-Simon et à Kitcisakik. 

«Plus que satisfaits» 

Pour les organisateurs de la Randonnée du souvenir Thierry Leroux, il y avait un peu de pression. Au total, 21 cyclistes ont pris part au défi. Pour le comité organisateur, c’est une première édition réussie. 

«Nous sommes plus que satisfaits, assure Michel LeRoux. Ce fut difficile dès le départ, car nous avons commencé notre voyage sous la pluie. Disons que notre persévérance a été mise à rude épreuve dès le premier jour.» 

Parmi les moments marquants, M. LeRoux estime que l’arrivée des cyclistes en Abitibi a été bouleversante. 

«Nous avons été accueillis à Kitcisakik, raconte-t-il. Deux jeunes ont même enfourché leurs vélos pour pédaler avec nous jusqu’à Lac-Simon. C’était très touchant.» 

«Les derniers kilomètres ont été particulièrement magiques et émotifs. Nous avons été accueillis en héros à Lac-Simon. Ce fut toute une expérience», conclut Michel LeRoux. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média