Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

30 août 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Le chef du Bloc plaide pour la régionalisation de l’immigration et pour les agriculteurs

De passage à Rouyn-Noranda

Yves-François Blanchet, Bloc québécois

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Yves-François Blanchet était à Rouyn-Noranda, le 29 août.

De passage à Rouyn-Noranda, le 29 août, Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois, a plaidé en faveur de la régionalisation de l’immigration pour répondre aux besoins de main-d’œuvre et pour favoriser une meilleure intégration des nouveaux arrivants. 

Il a aussi pris position en faveur de l’indépendance, qui permettrait d’alléger le processus d’immigration. «Je ne me lève pas le matin en ayant peur de l’invasion des immigrants. Je pense qu’il y a des gens totalement qualifiés, compétents et qui méritent totalement de vivre au Québec. Quelqu’un qui met le pied sur le sol québécois et qui veut vivre ici est un Québécois», a-t-il dit en soulignant l’importance pour les nouveaux arrivants d’apprendre le français. Il a plaidé en faveur de l’égalité des sexes et de la laïcité, deux enjeux intimement liés selon lui. 

Gazoduq 

M. Blanchet a exprimé sa sensibilité envers les enjeux environnementaux, tout en étant en faveur du développement économique.  

«Ma posture n’est pas de dire que l’on arrête le développement parce qu’il y a des enjeux environnementaux. Ce n’est pas non plus de faire comme si ça n’existait pas», a-t-il indiqué. 

Il a pris position contre les projets d’oléoducs pétroliers, mais il a dit qu’il attendait les conclusions du BAPE à propos du projet de Gazoduq avant de prendre position.  

Il s’est aussi dit en faveur de la deuxième et troisième transformation en région.  

Agriculture 

M. Blanchet a déploré le peu de compensation pour les agriculteurs touchés par les accords internationaux. « Le Bloc québécois ne votera [en faveur] d’aucun budget fédéral qui ne prévoira pas le versement immédiat de l’entièreté des compensations des producteurs sous gestion de l’offre », a-t-il déclaré.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média