Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 septembre 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Une nouvelle étape atteinte au projet Whale Tail

L’ouverture officielle a eu lieu à la fin août

AB-WhaleTail

©Agnico Eagle

Le projet Whale Tail, situé sur la propriété Amaruq d’Agnico Eagle, est sur le point d’entrer en production commerciale. Celle-ci devrait débuter d’ici la fin du mois de septembre.

L’ouverture officielle du site Whale Tail d’Agnico Eagle, au Nunavut, a marqué un changement majeur dans les opérations du complexe Meadowbank. À très court terme, l’exploitation minière se fera à partir des propriétés d’Amaruq. 

Le défi était de taille pour les gens d’Agnico Eagle. Meadowbank étant en fin de vie, ils devaient trouver une solution pour maintenir le développement au Nunavut et assurer de l’emploi aux membres de leur personnel. 

«Lorsque nous avons commencé à travailler sur le projet Whale Tail en 2015, Meadowbank avait une durée de vie limitée puisqu’on estimait pouvoir l’exploiter jusqu’en 2018. Tout s’est passé rapidement entre l’exploration et l’exploitation. Nous avons encore quelques éléments à construire, dont un entrepôt. La particularité du projet est la rapidité de l’exécution des travaux nécessaires, ce qui nous a permis de commencer à extraire du minerai», a décrit le directeur général de Meadowbank, Luc Chouinard. 

«On a travaillé fort dans la dernière année et demie pour arriver à ce résultat» - Luc Chouinard 

Une fosse sous un lac 

Plusieurs travaux d’infrastructures majeurs ont dû être réalisés en peu de temps afin de permettre l’extraction du minerai de Whale Tail. «On a travaillé fort dans la dernière année et demie pour arriver à ce résultat. La fosse de Whale Tail se trouve sous un lac. Une des étapes importantes était de créer une digue et de dénoyer une partie de ce lac. Nous sommes encore en train de le faire partiellement et nous avons commencé à amener du minerai au concentrateur de Meadowbank», a expliqué M. Chouinard. 

Selon ce dernier, Whale Tail devrait atteindre sa production commerciale à la fin du troisième trimestre de 2019, soit à la fin du mois de septembre. 

Projet d’expansion 

Agnico Eagle a, par ailleurs, de nombreux projets en vue pour la propriété d’Amaruq. À cet égard, la société avait une rencontre le 30 août avec le Nunavut Impact Review Board l’équivalent du BAPE au Québec, pour présenter ses futurs projets. 

«Pour la phase 2 d’Amaruq, nous voulons agrandir la fosse de Whale Tail et ajouter une deuxième fosse, la fosse IVR. Nous étudions aussi la possibilité de créer une mine souterraine. On fait encore du forage pour déterminer si un dépôt souterrain est faisable. Les études devraient être complétées pour le début de l’année 2020», a énuméré le directeur général de Meadowbank. 

L’ajout d’une exploitation souterraine permettrait d’allonger une fois de plus la durée de vie du complexe Meadowbank. 

Une somme de 100 000 $ a été octroyée au Service des loisirs de la communauté inuite de Baker Lake pour qu’il puisse faire l’achat d’un système de son et d’éclairage pour le centre communautaire local.

1 million $ en dons pour la communauté de Baker Lake 

Pour souligner l’ouverture officielle du projet Whale Tail, Agnico Eagle a fait le don de un million de dollars qui servira à financer quatre projets de la communauté inuite de Baker Lake, qui est voisine de ses propriétés au Nunavut. 

Un montant de 500 000 $ sur cinq ans permettra ainsi à la Société Abluqta de créer une banque alimentaire et de lutter contre l’insécurité alimentaire dans cette région. 

Un montant de 150 000 $ a été alloué à Baker Lake Search & Rescue pour faire l’acquisition de drones qui seront utilisés lors des opérations de recherche et de sauvetage. 

La somme de 100 000 $ a été octroyée au Service des loisirs de Baker Lake pour qu’il puisse faire l’achat d’un système de son et d’éclairage pour le centre communautaire local. 

Enfin, une somme de 250 000 $ a été remise au Service d’incendie de Baker Lake afin de construire un garage qui abritera la nouvelle ambulance. «En janvier, un incendie a complètement brûlé un des garages municipaux de la communauté, lequel contenait plusieurs équipements. Lors de cet événement, nous sommes allés prêter main-forte aux pompiers. Il n’y avait donc plus d’endroit sécuritaire pour stationner le véhicule d’urgence et il n’avait pas pu être mis en service», a expliqué Luc Chouinard. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média