Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 septembre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Isabelle Trottier prend les rênes du Conservatoire de Val-d’Or

Elle succède à Jean St-Jules

Isabelle Trottier

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Isabelle Trottier a pris la tête du Conservatoire de musique de Val-d’Or le 8 juillet dernier.

Isabelle Trottier, enseignante en chant depuis 2015 au Conservatoire de musique de Val-d’Or, a succédé cet été à Jean St-Jules à titre de directrice de l’établissement d’enseignement.

À l’aube de la cinquantaine, Isabelle Trottier a accueilli ce nouveau défi avec beaucoup d’enthousiasme. 

«Je suis à un moment de ma vie où c’est parfait, croit-elle. Mes filles quittent la maison, le nid se vide. Beaucoup de temps s’est libéré pour moi, pour faire de grands projets. C’est maintenant ou jamais.» 

Toutefois, prendre le relais après Jean St-Jules, qui a été directeur du Conservatoire pendant 15 ans, n’est pas sans stress pour Mme Trottier. 

«Quiconque passe après Jean va avoir à subir la comparaison, estime la nouvelle directrice. Il a été marquant. De mon côté, je pense que j’ai aussi réussi à faire ma propre marque depuis mon arrivée dans la région en 2011.» 

Isabelle Trottier, qui était auparavant à la barre des cours de chant, de la matière théorique et de chorale devra tirer sa révérence sur deux de ces trois mandats. 

«Ç’a été dur pour moi, mais j’ai laissé la chorale à Marie-Maude Viens, confie-t-elle. J’ai confiance en elle. Je tenais à garder mon cours de chant par contre, car j’ai déjà débuté le parcours de mes élèves et je ne veux pas les laisser en cours de route.» 

La nouvelle directrice tient mordicus à garder un contact direct avec les élèves du Conservatoire pour eux, mais aussi pour elle. 

«Je suis d’abord et avant tout une artiste ainsi qu’une prof de chant, ajoute Mme Trottier. Ce qui fait que de rester connectée, ça me donne beaucoup d’énergie. Enseigner, ce n’est pas une tâche pour moi.»

«L’idée, ce n’est pas de faire pareil à Jean St-Jules ou de vouloir à tout prix me distinguer, c’est simplement d’être moi-même»  - Isabelle Trottier 

De nouveaux défis 

Depuis son arrivée en poste, le 8 juillet dernier, Mme Trottier a passé des journées à lire les dossiers du Conservatoire de musique de Val-d’Or, concernant notamment ses nombreux partenaires. 

«Je commence peu à peu à vraiment goûter à la rentrée qui approche, souligne Isabelle Trottier. J’ai pris connaissance de tous les dossiers. Nous sommes un Conservatoire très vivant, alors il y en a beaucoup!» 

«L’un des avantages d’être au sein de l’équipe depuis plusieurs années, c’est que je connais déjà la plupart des projets qui sont en marche», ajoute-t-elle. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média