Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

05 septembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les services d’immigration quadruplés dans la région

Le Ministère ajoute trois nouvelles antennes locales

Simon Jolin Barrette Yvan Roy

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le ministre Simon Jolin-Barrette a échangé avec des gens d’affaires et des élus lors de son passage à Amos, dont le maire Yvan Roy de Barraute.

EMPLOI. Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration souhaite améliorer ses services dans la région en quadruplant ses ressources et doublant le nombre de ses points de service sur le territoire.

Le ministre Simon Jolin-Barrette a procédé à cette annonce le 5 septembre, à Amos, où il amorçait une tournée régionale de deux jours. Acceptant l’invitation de la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais, il participait à un échange sur le thème de l’immigration et de la pénurie de main-d’œuvre avec les membres de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi.

Le déploiement des services d’immigration dans les régions du Québec, avec des mesures totalisant 8,3 M $, permettra au Ministère d’assurer une présence historique sur le territoire. «On ajoute trois nouvelles antennes du Ministère à La Sarre, Amos et Ville-Marie aux deux antennes de Rouyn-Noranda et celle de Val-d’Or, pour un total de six dans la région. Elles s’intégreront aux bureaux de Services Québec afin de mieux répondre aux besoins des entreprises et de la région», a d’abord indiqué le ministre Jolin-Barrette.

De 2 à 9 employés

Le Ministère fera également passer le nombre de ses employés dans la région de 2 à 9. Les deux conseillers en partenariat déjà présents seront convertis en conseillers en immigration régionale et un troisième sera embauché. Cinq agents d’aide à l'intégration seront recrutés ainsi qu’un cadre. Le ministre souhaite que tout soit en place d’ici la fin de l’automne.

«Les conseillers en immigration sont là pour travailler avec les entreprises et les acteurs locaux comme les MRC et les municipalités. On veut s’assurer de pouvoir répondre adéquatement aux besoins des entreprises et des employeurs, et les orienter à travers les différents programmes d’immigration, notamment pour le recrutement à l’étranger», a-t-il précisé.

Quant aux agents d’aide à l'intégration, ils accompagneront les personnes immigrantes. «On veut que tout au long de leur parcours d’accompagnement personnalisé, elles aient quelqu’un sur qui compter en région. Ces agents seront déployés dans toutes les antennes», a expliqué le ministre.

Décentralisation bienvenue

Le ministre régional Pierre Dufour a rappelé la volonté de son gouvernement de décentraliser des services vers les régions, ce qu’illustre parfaitement cette initiative de son collègue à l’Immigration, selon lui. Sa collègue Suzanne Blais a quant à elle invité les citoyens à bien accueillir les immigrants. «C’est la clé du succès. On de beaux success stories en immigration dans la région», a-t-elle fait valoir.

Sébastien D’Astous, préfet de la MRC Abitibi et maire de la Ville d’Amos, a salué cette décentralisation du personnel du ministère de l’Immigration vers la région. «Ces personnes vont bien comprendre notre territoire et nos réalités. D’ailleurs, c’était une demande de notre table RH ici. Cette nouvelle ressource locale va donner un second souffle à notre équipe bénévole qui va continuer de mettre l’épaule à la roue», a-t-il déclaré.

«On sent le ministre au fait de la réalité des entreprises. C’est très prometteur. Et de voir le gouvernement investir dans la région en embauchant de nouvelles ressources, c’est rafraîchissant. C’est intéressant aussi de voir qu’il y a des mesures pour l’intégration, pas juste le recrutement. Parce qu’il faut faire les deux. Ce sont des êtres humains qui prennent des décisions très graves, qui vivent un changement important et stressant. Il faut être capable d’accueillir l’humain qui s’en vient, pas juste le travailleur», a souligné pour sa part Claude Balleux, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Centre-Abitibi.

Simon Jolin Barrette maires

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le ministre Simon Jolin-Barrette pose en compagnie de ses collègues Suzanne Blais et Pierre Dufour, le préfet Sébastien D’Astous, le président de la Chambre Claude Balleux et des élus municipaux.

Commentaires

5 septembre 2019

Fernand Bonamie

Employeur de la région soyer plus imaginatif Utiliser les ressouses du milieu au lieu de chercher à l extérieur et gaspiller des fonds publics .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média