Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

09 septembre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Des incendies inquiétants à Val-d’Or

L'enquête est en cours

Camion pompier

©Archives - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Plusieurs incendies considérés comme suspects ont requis les services des pompiers de Val-d’Or ces derniers temps.

Une série d’incendies inquiètent de plus en plus les pompiers de Val-d’Or, qui ont notamment dû se rendre sur les lieux de trois feux suspects le week-end dernier.

«On ressent une grande inquiétude», assure Jean-Pierre Tenhave, directeur du Service de sécurité incendie de Val-d’Or. 

Juste le week-end dernier, trois incendies suspects se sont déclarés. Tout d’abord, un cabanon a été incendié dans la nuit du samedi 7 septembre. D’autres incendies suspects ont été rapportés au cours des dernières semaines. 

«Honnêtement, après cet événement, j’ai eu de la difficulté à dormir, raconte M. Tenhave. Je me réveillais chaque heure. Ça nous effraie, car on craint qu’un jour le pire arrive, soit qu'il y ait des blessées ou des morts.» 

Puis, dimanche soir, des individus ont mis le feu à des poubelles dans une ruelle près de l’école Notre-Dame-de-Fatima. 

«Des citoyens ont vu des individus se sauver en courant, souligne le directeur du Service de sécurité incendie de Val-d’Or. Par contre, on ne peut rien assumer hors de tout doute. En tant que pompier, sur les lieux d’un incendie, on essaie toujours de porter attention s’il y a des individus présents qui semblent suspects. Mais, au final, ce travail revient à la Sûreté du Québec. Les policiers sont en alerte aussi.» 

Finalement, toujours dans la même soirée, un gazebo a été incendié sur le terrain d’une résidence privée. 

«On veut vraiment que ça arrête le plus rapidement possible. Imaginez si des personnes étaient prises au piège dans l’un de ses feux? Les blessures reliées à des brûlures représentent de longs traitements. Il faut que ça cesse», conclut Jean-Pierre Tenhave. 

Du côté de la SQ, l’enquête est en cours. 

«Oui, ça nous semble criminel, mais rien ne nous permet en ce moment de nommer des suspects ou quoi que ce soit, souligne Nancy Fournier, porte-parole de la SQ. Nos enquêteurs sont sur ce dossier et nos patrouilleurs porteront une attention particulière aux endroits qui ont été visés par ces incidents.» 

Il faut dire que plusieurs feux ont eu lieu à Val-d'Or depuis la mi-août, comme l’incendie d’une roulotte de chantier ou encore d’un garage résidentiel. 

«On invite évidemment les citoyens à nous aider, c’est-à-dire à ne pas hésiter à nous contacter s’ils remarquent quoi que ce soit de suspect», conclut Mme Fournier.  

Commentaires

10 septembre 2019

Eric

Y'a des jeunes qui entrent tard.. Des jeunes de 13, 14 et 15 ans. Est-ce normal? Certains parents manquent à leur rôle. Trop facile de faire des enfants.

10 septembre 2019

Maxime

Surveillance policière inadéquate la nuit je travaillais de nuit presque pas de patrouille

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média