Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

10 septembre 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Près d’un conseil municipal sur deux est paritaire

L’Abitibi-Témiscamingue affiche de meilleurs chiffres que l’ensemble du Québec

Femmes_politique

©RFAT - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Christine Doré, Louiselle Luneau et Johanie Marleau-Houle, du RFAT, lors du lancement du portrait statistique «État des lieux: femmes et gouvernance», en compagnie de la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

Près de la moitié des conseils municipaux de l’Abitibi-Témiscamingue ont atteint la parité hommes-femmes dans leur composition.

C’est ce que révèle le portrait statistique «État des lieux: femmes et gouvernance», lancé le 10 septembre à Rouyn-Noranda par le Regroupement de femmes de l’Abitibi-Témiscamingue (RFAT).

On y apprend ainsi que depuis les élections municipales de 2017, 48,4 % des conseils municipaux se situaient désormais en zone paritaire. De plus, le taux de femmes élues dans la région est présentement de 39,6 %, alors qu’il atteint plutôt 32,3 % dans l’ensemble du Québec.

Le RFAT émet toutefois un bémol en ceci que seulement 17,2 % des femmes occupent le poste de mairesse, tandis que 42,2 % des conseils demeurent majoritairement composés d’hommes.

Portrait richement garni

La région et, particulièrement, les MRC de Rouyn-Noranda, Abitibi-Ouest et Témiscamingue, affichent pourtant un portrait richement garni en matière de femmes en politique.

Ainsi, à l’heure actuelle, la circonscription fédérale d’Abitibi-Témiscamingue et celle provinciale de Rouyn-Noranda-Témiscamingue sont toutes deux représentées par des femmes, soit Christine Moore et Émilise Lessard-Therrien. C’est aussi une femme, Caroline Roy, qui est à la tête de l’imposante organisation régionale du CISSSAT.

Sur le plan de la gouvernance municipale, à Rouyn-Noranda, les postes à la mairie, à la direction générale et au greffe sont tous trois occupés par des femmes. En Abitibi-Ouest, la direction générale de la Ville de La Sarre est assurée par une femme, tandis qu’une femme siège à la mairie de Macamic. Situation similaire à la MRC de Témiscamingue, où une femme est aux commandes.

Des outils facilitateurs

Dans le cadre du lancement de son portrait statistique, le RFAT a également proposé cinq recommandations au gouvernement afin de mettre en place des mesures destinées à faciliter une gouvernance équitable et paritaire. L’organisme a aussi développé un bottin pour faciliter le réseautage entre les élues municipales.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média