Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 septembre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Amos se joint à la grève pour le climat

Des étudiants du Cégep veulent mobiliser la population

Mobilisation climat Amos MÉNE

©gracieuseté

Le comité du MÉNE. Devant: Annabelle Nolet, Maude Béliveau, Marianne Garant et Marie Béliveau. Au centre: Justine Corriveau, Isabel Dufresne (Ville d’Amos), Audrey Comeau, Lara-Michèle Bellemare, Maria Del Carmen Bolduc et Sandra Pichette. Derrière: Audrey Fréchette, Justin Gagné-St-Georges et Sacha Noël-Landry.

ENVIRONNEMENT. Des étudiants du Cégep d’Amos organisent une activité de mobilisation citoyenne dans le cadre de la grève pour le climat, qui aura lieu le 27 septembre. Une marche avec ramassage de déchets est au programme.

Le Mouvement étudiant pour la nature et l’environnement (MÉNE) a obtenu une levée des cours de 10h à midi afin de permettre aux étudiants de participer à cette mobilisation mondiale pour le climat initiée l’an dernier par la jeune Greta Thunberg (Earth Strike). Le comité entend ainsi démontrer que l’environnement est une cause importante dans la région.

«Le fait de manquer de l’école, alors que c’est vraiment important rendu au cégep, démontre que cette cause nous tient vraiment à cœur. Cette mobilisation est organisée par des étudiants, mais elle est pour tout le monde. On souhaite le plus gros rassemblement possible et on le veut intergénérationnel», affirme Justine Corriveau, porte-parole du MÉNE.

Marche et déchets

Toutes les personnes interpellées par la cause du climat et de l’environnement sont invitées à se joindre aux étudiants du Cégep dès 10h, à l’Agora naturelle. Ils marcheront ensuite dans les rues d’Amos pour

«On demande aux participants d’apporter des gants et une chaudière, pour ne pas utiliser de sacs de plastique. Nous allons ramasser des déchets pendant la marche, pour montrer qu’il ne faut pas juste en parler, mais aussi passer à l’action. Il faut que les bottines suivent les babines», a imagé Justine Corriveau.

La Ville d’Amos mettra un conteneur à la disposition du MÉNE sur le site de l’Agora jusqu’au lundi matin.

Autres écoles

Par ailleurs, le MÉNE a invité les écoles primaires et secondaires d’Amos à participer à la marche. «Au secondaire, ils n’ont pas accepté de lever les cours, mais ils laissent le choix à l’enseignant de cette période. On attend des réponses des autres écoles», précise Justine Corriveau.

Celles qui ne pourront se joindre à la marche sont invitées à tout de même faire une collecte des déchets sur leur terrain. «Ils pourront venir porter ce qu’ils auront cueilli au conteneur que la Ville a mis à notre disposition à l’Agora naturelle. On veut pouvoir comptabiliser la quantité de déchets ramassée», explique la porte-parole du MÉNE.

Le vent dans les voiles

Le comité du MÉNE du Cégep d’Amos a véritablement le vent dans les voiles en ce début de session d’automne. Il regroupe plus de 15 étudiants motivés. «C’est le triple de ce que nous étions l’an dernier. On voit vraiment un intérêt des étudiants face à la question de l’environnement», souligne Justine Corriveau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média