Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

26 septembre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Quatre joueurs du Blizz’Or en finale des Jeux techniques

80 jeunes du Québec participeront 

Olivia Lavoie, Mikaël Laliberté, Tristan Manzoni Alexanne Charest - Blizz'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Olivia Lavoie (haut à gauche), Mikaël Laliberté (haut à droite), Alexanne Charest (bas à gauche) et Tristan Manzoni (bas à droite) pratiquent pour la finale provinciale des Jeux techniques.

SOCCER - Quatre membres du Club de soccer de la Vallée-de-l’Or (CSVO) auront la chance de démontrer leurs habiletés à l’échelle de la province alors qu’ils participeront à la finale québécoise de jeux d’habiletés qui aura lieu le 24 novembre, au stade BMO de St-Hyacinthe.

Chez les mini (9-10 ans), Olivia Lavoie et Tristan Manzoni seront parmi le quatuor qui représentera l’Abitibi-Témiscamingue à la grande finale, tandis que Alexanne Charest et Mikaël Laliberté seront les deux participants dans la catégorie maxi (11-12 ans). 

Après avoir été les vainqueurs dans leur propre équipe respective, ceux-ci ont dû se mesurer aux meilleurs représentants des clubs d’Amos et de Rouyn-Noranda lors de la finale régionale qui se tenait à Val-d’Or, il y a près de trois semaines. 

Le fait de voir la région être représentée par quatre membres du Club de soccer de la Vallée-de-l’Or donne un sentiment supplémentaire de satisfaction pour l’organisation. 

«Personnellement, je suis très content, principalement parce que j’étais parmi ceux qui étaient responsables de l’événement avec le directeur technique du club d’Amos et Patrick Lortie (entraîneur de la formation U13 AA). C’était une belle journée avec eux et on avait des participants de chaque club», précise celui qui entraîne les quatre athlètes pour la compétition, Fabrizzi Manzoni. 

Touche-à-tout 

Au total, six épreuves de tir, de passe, de contrôle de balle ainsi que de jonglerie (tête et jambes) seront mises en place pour les jeunes, au Stade BMO. 

Si les maxi semblent se débrouiller dans toutes les différentes facettes, les mini auront besoin de travailler certains aspects, spécialement la jonglerie. 

«La coordination est légèrement plus difficile pour les minis, car ils commencent à avoir un peu plus de contrôle. Il faut travailler la répétition pour qu’ils puissent bien faire cela lors des provinciaux», a indiqué le nouvel instructeur. 

Le côté mental 

En plus de mettre des efforts pour améliorer les résultats des joueurs dans les différentes épreuves, l’instructeur veut également développer le côté psychologique de ses protégés. 

Avec 80 jeunes sur le terrain plus les parents et les entraîneurs, le stress de la compétition pourraient envahir les quatre membres du Blizz’Or lors de la finale. 

«On essaye principalement de les calmer. Je vois plus cette journée comme une compétition contre soi-même. C’est ce que j’essaye de leur expliquer. J’ai mon petit garçon qui va participer et le lui dit tout le temps qu’il soit calme et que c’est pour s’amuser. Entre sur le terrain et amuse-toi. Ils sont à un âge où est-ce que le plaisir passe avant tout», explique M. Manzoni. 

«S’ils sont habitués à jouer sur de vrais terrains avec les mêmes paramètres que la finale, les jeunes vont être beaucoup à l’aise lorsqu’on sera à St-Hyacinthe», a-t-il ajouté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média