Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 janvier 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

D’excellents résultats pour le lave-glace en vrac de Louvicourt

Station lave-glace

©Marc-André Landry - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le Dépanneur Beauséjour de Louvicourt est le premier commerce de l’Abitibi-Témiscamingue à s’être doté de Station lave-glace.

Depuis l’installation de deux bornes distributrices au Dépanneur Beauséjour de Louvicourt le 10 décembre dernier, l’entreprise Station lave-glace tire un premier bilan positif de leurs utilisations par les conducteurs de la région.

«Ce sont d’excellents résultats et je dois avouer que je suis surpris, admet Pierre Néron, fondateur de Station lave-glace. À ce jour, on compte l’équivalent de 1000 bidons qui a été consommé grâce aux deux bornes de Louvicourt.» 

Le principe est simple: les consommateurs n’ont qu’à remplir le nombre de litres de lave-glace dont ils ont besoin directement dans leur véhicule, tout comme des pompes d’essence. 

L’engouement visible que Station lave-glace a créé à Louvicourt prouve à Pierre Néron que les Québécois sont prêts à changer leurs façons de consommer.  

«C’est sûr que c’est une question d’habitude, souligne M. Néron. Mais je crois que les gens sont de plus en plus conscientisés par la question de l’environnement et qu’ils sont prêts à faire le pas. En tout cas, nos chiffres le prouvent que ça intéresse les citoyens!» 

«Pour le moment, nous n’avons pas le choix de vendre encore les bidons, indique pour sa part Érick Beauséjour, propriétaire des dépanneurs du même nom. Il y a encore pas mal de clients qui ne sont pas prêts à adopter cette nouvelle façon de faire, mais on s’y attendait, car c’est un changement et nous avons un travail d’éducation à faire.» 

Au Québec seulement, on compte 22 millions de bidons de plastique de lave-glace qui sont utilisés chaque année. 

«Il y a tellement d’avantages à éliminer les bidons traditionnels. Tout d’abord, on fait un paiement au millilitre directement à la pompe, on réduit les pertes au remplissage et aussi notre empreinte écologique», explique Pierre Néron. 

«Pour une entreprise, le côté vert de ces installations est très intéressant, ajoute M. Beauséjour. C’est une fierté pour nous d’innover et d’aider l’environnement en même temps.» 

Prochaines bornes 

Pour le moment, Pierre Néron ignore quand seront installées de nouvelles bornes de remplissage en Abitibi-Témiscamingue. 

«Il n’y a rien d’officiel, mais il y a une possibilité que nous puissions en installer au nouveau Dépanneur Beauséjour de Rouyn-Noranda, indique le fondateur de Station lave-glace. Plus la population adhèrera au concept, plus la demande sera forte et plus nous pourrons installer des bornes.» 

«C’est certain que j’aimerais en installer d’autres à Val-d’Or et à Rouyn, précise Érick Beauséjour. Ce n’est pas impossible, mais il est trop tôt pour nous pour savoir si c’est rentable ou non. L’avenir nous le dira!» 

Actuellement, on compte 22 points de ravitaillement de Station lave-glace au Québec.

Commentaires

14 janvier 2019

Marlyn

J'encourage à 100%

14 janvier 2019

Guylaine Audette

J'encourage à 100%

14 janvier 2019

Normand Beaulieu

Bravo une initiative pour faire diminuer les bidons de plastique. Un pas dans la bonne direction.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média