Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 janvier 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Sherbrooke trouve un autre moyen de battre les Foreurs

Phoenix Sherbrooke - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le Phoenix s’est sauvé avec le deuxième point en l’emportant 6 à 5 en prolongation.

HOCKEY JUNIOR - S’ils ont joué avec le feu hier contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Foreurs de Val-d’Or ont fini par se brûler samedi soir en échappant une avance de trois buts en deuxième période pour finalement s’incliner 6 à 5 en prolongation contre le Phoenix de Sherbrooke.

Ce quatrième duel entre les deux équipes a offert un match avec plusieurs rebondissements d’un côté comme de l’autre.

Alors que la marque était de 3-0 Val-d’Or, Sherbrooke a ouvert la machine pour marquer cinq buts sans riposte et ainsi mener 5 à 3 en début du troisième tiers.

Voulant au moins amasser un point devant leurs partisans, Val-d’Or a comblé l’écart avec le deuxième du match de Jérémy Michel pour ensuite voir Marshall Lessard niveler la marque avec 89 secondes à faire au temps réglementaire.

«On tirait de l’arrière par deux buts, mais on est revenu fort. C’est sûr que c’est un côté positif et c’est le fun de voir certains joueurs se lever et prendre le tout en charge», a commenté Pascal Rhéaume.

Sacré joueur par excellence de la dernière semaine dans la LHJMQ, l’arrière Yann-Félix Lapointe a continué sur sa lancée en marquant le but de la victoire d’un tir de la pointe pour son deuxième de la rencontre.

Meneur au tableau

Si l’entraîneur du vert et or trouvait que son jeu de puissance avait seulement été «correct» la veille, ce fut le contraire en première période quand Julien Tessier et Jérémy Michel (à 0,9 seconde de la fin) ont porté le compte à 2-0 Val-d’Or en avantage numérique.

Deux buts qui mettent un baume sur un premier vingt minutes en dent de scie selon l’entraîneur.

«Je trouvais qu’on était mou un peu et on faisait des jeux qu’on ne faisait pas avant. Au lieu de garder le tout simple et mettre la rondelle dans le fond de la zone, on jouait en finesse. Je n’étais pas heureux et j’ai dit aux joueurs que ce n’était pas notre façon de jouer», a déclaré Rhéaume.

Lors du deuxième vingt, Emil Lessard-Aydin a donné une avance de trois buts au vert et or en complétant le relais de Frédéric Abraham pour son troisième de la campagne.

Sur la séquence, David Noël a amassé une troisième mention d’aide.

Même histoire

Les matchs se suivent et se ressemblent en cette première fin de semaine de janvier. Après avoir vu l’Armada revenir dans le match pendant que Val-d’Or menait 3-0, Sherbrooke a décidé de faire de même en marquant à trois reprises pour créer l’égalité.

Un peu plus de 30 secondes après avoir vu Lapointe casser la glace pour les Sherbrookois, Alex-Olivier Voyer a profité d’un rebond quelque peu chanceux devant le portier des Foreurs pour loger le disque dans la partie supérieur.

Frustré plus tôt dans la partie par Lemieux sur un tir de pénalité, Bobby Dow s’est assuré de ramener tout le monde à la case départ avant la sirène en faisant 3-3.

Le momentum engrangé s’est transporté en troisième pour le Phoenix qui ont fait scintiller la lumière rouge à deux autres reprises dans les quatre premières minutes, œuvre de Bailey Peach et de Voyer (deuxième du match).

Dion près de revenir

Blessé la veille, Yan Dion pourrait faire un retour au jeu la semaine prochaine alors que les Foreurs visiteront le Drakkar de Baie-Comeau et les Saguenéens de Chicoutimi à deux reprises.

On en sait un peu moins concernant Mathieu Marquis qui est toujours sur la touche depuis le 30 décembre. L’équipe devrait avoir des détails sur sa condition au cours des prochains jours.

Du côté de Nicolas Ouellet (main), il a recommencé à patiner sans son plâtre au début de la dernière semaine, mais les chances de le voir dans l’alignement lors du prochain voyage sont minimes.

«Il ressent encore un peu de mal et il ne jouera pas tant et aussi longtemps que la douleur ne sera pas partie. D’après moi, il en a encore pour près de deux semaines», a précisé Pascal Rhéaume.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média