Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

06 janvier 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Daoust confiant avec les éléments en place

Pascal Daoust - Foreurs Val-d'Or

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Pascal Daoust croit que c’est le moment de faire maturer les éléments acquis depuis deux ans.

HOCKEY JUNIOR - Sans toucher à ses espoirs ni trop dépenser ses choix de repêchage, le directeur général des Foreurs Pascal Daoust trace un bilan des plus positifs de la dernière période des échanges et voit maintenant son club passer à la prochaine étape.

Pour le principal intéresser, l’équipe est maintenant prête à faire maturer les investissements acquis au cours des deux dernières saisons. Même si peu d’annonces ont été faites au cours de cette fenêtre, le DG est content des acquis qu’il a faits, tout en ne compromettant pas sa banque de choix ni en touchant à des vétérans comme David Noël ou Mathieu Marquis.

«C’est comme si on avait mis notre repas au four. Ce n’est pas encore prêt pour là, mais tu le sais que ça va être bon bientôt, a lancé à la blague Daoust. Ces joueurs-là ont un rôle et sont appréciés. Ils sont un modèle partout et des maillons indispensables pour bâtir des futurs champions».

Le fait qu’une équipe supplémentaire de la LHJMQ a la chance d’aller à la Coupe Memorial avait fait monter les enchères à un prix que l’organisation ne souhaitait pas payer pour de l’immédiat.

«On ne se voyait pas dans une fenêtre où il fallait commencer à dilapider ce qu’on est en train de mettre en place. Si on faisait cela, on se mettait à risque de détruire notre base», a déclaré Daoust dans son bilan.

De plus, la possibilité de voir les Foreurs terminer la saison au quatrième rang dans l’Ouest et avoir l’avantage de la glace lors de la première ronde des séries a pesé dans la balance.

«Avec le nouveau format des séries, on est capable de mieux voir quelles équipes sont dans une fenêtre dominante. Près de nous, on sait que Rouyn-Noranda et Drummondville sont de gros prétendants… on s’est amélioré tandis que d’autres ont reculé pour être meilleurs dans le futur. Présentement, on est dans une chaise favorable pour se dire, pourquoi ne pas avoir l’avantage de la glace», a mentionné Daoust.

Peyton Hoyt s’amène

Dans les dernières heures de la période des échanges ce matin, les Foreurs ont mis la main sur l’attaquant de 19 ans Peyton Hoyt de l’Armada de Blainville-Boisbriand contre un choix de troisième ronde en 2019 (Chicoutimi) et un autre de deuxième ronde en 2020.

En 31 rencontres, il a 12 buts et 16 points en plus de maintenir un différentiel de -5.

«C’est quelqu’un de mature et un ancien choix de première ronde. Il apporte de la vitesse et il frappe de manière sèche et fort. Il a un enthousiasme débordant et il est heureux d’être ici. Il a un ADN que la foule va apprécier», a commenté le DG.

Trois joueurs quittent

Avec la venue de Hoyt, les dirigeants de l’équipe devaient faire face à des décisions pour réduire les effectifs à un attaquant supplémentaire au lieu de trois.

Dans cette optique, Pascal Daoust a décidé de ne plus retenir les services de Frédéric Abraham et de Benjamin Dion.

Dans le cas de Dion, le fait qu’il soit âgé de 17 ans fait en sorte qu’il devra passer par une transaction si une équipe veut avoir ses services. Entre temps, il pourrait opter pour le hockey collégial, le Junior AAA (ses droits appartiennent aux Rangers de Montréal-Est) ou même le Midget AAA.

En plus de ces deux joueurs, le défenseur Jordan Spadafore n’a pas réussi à forcer la main de l’équipe et celui-ci a eu le même genre de rencontre ce matin.

Toutefois, le club continuera de chercher quelqu’un pour camper le rôle de septième défenseur advenant une blessure. L’équipe pourrait même considérer Renat Dadazhanov comme potentielle solution.

«Si on trouve quelque chose avec laquelle on est content et qu’on s’entend, on avance. Si rien dans la liste des autres équipes ne répond à nos besoins, Renat va faire partie de l’équation et on prendra une décision d’ici mercredi» a-t-il mentionné

Mercuri en attente

Impliqué dans des rumeurs l’envoyant chez les Remparts de Québec, le 19e choix au dernier repêchage Lucas Mercuri a vu ses droits LHJMQ demeurer dans les mains des Valdoriens.

«Aucune équipe ne va tenter le risque sur lui présentement. Je répète qu’on avait une réponse positive de sa part concernant Val-d’Or et la LHJMQ à 16 h 30, la veille du repêchage. On a laissé aller les choses et il est allé se mesurer là-bas. Il s’est fait dérouler le tapis rouge par d’autres clubs durant la période des Fêtes, mais malgré cela, ça n’a pu ramener sa parole qui avait été partagée», n’a pas caché le directeur général.

Rappel des transactions

-Choix de 5e ronde 2019, 2021 à Val-d'Or contre Médérick Racicot et choix de 6e ronde en 2020

-Jordan Spadafore contre un choix de 10e tour en 2019 à Rimouski

-Xavier Bolduc contre un choix de 12e ronde en 2019 à Baie-Comeau

-Peyton Hoyt contre un choix de 3e ronde en 2019 et un choix de deuxième tour en 2020 à Blainville-Boisbriand

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média