Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Affichages: bras de fer entre Val-d’Or Chrysler et la Ville

Val-d'Or Chrysler

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Val-d’Or Chrysler, auparavant appelé Automobiles Barraute, est en travaux de rénovations et d’agrandissements depuis le 20 mai dernier.

Après plusieurs déboires en 2018 avec l’affichage lumineux de la Place Mirault, c’est maintenant les enseignes du concessionnaire Val-d’Or Chrysler, jugées comme étant trop nombreuses, qui posent un problème à la Ville de Val-d’Or.

Dans le règlement de la municipalité, des grandeurs et un nombre précis d’affiches ou logos sont acceptés sur les façades des commerces et des entreprises. 

«Notre règlement dit que c’est trois enseignes par façade», indique le maire Pierre Corbeil.  

Le premier magistrat a précisé, lors de la séance du conseil municipal du 7 janvier, que la Ville avait déjà acceptée de ne pas inclure le mot Val-d’Or comme étant une enseigne du concessionnaire, permettant ainsi au commerçant de compter un mot de moins pouvant être appliqué dans ce règlement. «On a un règlement qu’on essaie de faire respecter et il y a des gens qui nous demandent des assouplissements et nous sommes sensibles, souligne le maire Corbeil. On a enlevé ‘Val-d’Or’, qui ne compte pas, car ce n’est pas leur branding ou une marque de véhicule, mais le nom d’une ville.»  

Cette décision a été accueillie avec surprise chez les dirigeants du concessionnaire automobile, qui avaient fait une demande de dérogation mineure auprès de la Ville de Val-d’Or pour pouvoir raccrocher leurs enseignes sur la nouvelle façade du commerce. 

«Si vous allez sur Google et que vous vérifiez toutes les villes au Québec où il y a une concession automobile [de la même franchise], les quatre marques sont là, fait valoir Paulin Roy, concessionnaire en titre et directeur général. Chrysler, Dodge, Jeep et RAM sont là.» 

«On est rendu avec la particularité que Chrysler possède quatre marques. Si on modifie le règlement à quatre enseignes, dans six mois quelqu’un va venir en disant: je veux en avoir cinq. L’année prochaine: je veux en avoir six. Un moment donné, ça s’arrête où? Je suis surpris d’entendre qu’il y a juste à Val-d’Or où il n’y a pas plus de trois enseignes», renchérit Pierre Corbeil. 

Franchise stricte 

Du côté du concessionnaire, la confusion règne. Selon les dires des propriétaires, la Ville de Val-d’Or aurait déjà accepté une dérogation mineure en 2013, permettant les quatre enseignes sur la façade. 

«Nous avons enlevé nos logos et nous voulons tout simplement les replacer, c’est tout, indique Paulin Roy. Nous avions le droit de les avoir avant, alors pourquoi est-ce qu’on ne pourrait plus maintenant?» 

Bien que la conseillère responsable de l’aménagement et de l’urbanisme, Lorraine Morissette, ait proposé d’autres types d’affichages, comme des panneaux électroniques, M. Roy ne voit pas d’autres options que les enseignes qui étaient affichées sur son commerce avant les travaux d’agrandissement amorcés au printemps dernier. «Je ne pense pas que ça fonctionne, indique Paulin Roy. C’est certain qu’on ne mettra pas de panneaux comme ça.» 

«Les exigences de la franchise sont strictes et c’est sûr, car c’est une image de marque au niveau du Canada, des États-Unis et même mondiale. Le manufacturier, lui, veut qu’elle soit pareille dans toutes les villes», ajoute M. Roy. 

Notons toutefois que la Ville de Val-d’Or a choisi de suspendre la demande de dérogation mineure de Val-d’Or Chrysler afin de réévaluer la demande du concessionnaire. 

«Il y a des particularités qui concernent certaines entreprises et on va voir comment on va être capable de gérer ça», conclut Pierre Corbeil.

Commentaires

8 janvier 2019

Éric Thiboutot

Le règne de terreur de la ville!!!! Affichez où sont vos puits sur les terrains privés; sous peine d'amende. Le déneigement... Aweye des tickets, peu importe la situation...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média