Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Louvicourt retrouve sa patinoire

Depuis le 7 janvier dernier, les résidents de Louvicourt peuvent de nouveau s’amuser sur la patinoire extérieure du secteur.

Après trois ans sans patinoire extérieure, les résidents du secteur de Louvicourt peuvent désormais chausser de nouveau leurs patins et profiter de l’installation municipale.

Cette victoire peut être vraisemblablement accordée à Patrice Girard, un résident du secteur, qui a agi à titre de porte-parole pour les habitants de ce secteur lors du conseil municipal de Val-d’Or du 19 novembre dernier.  

«La Ville fait les patinoires de Vassan, Sullivan et Dubuisson. Pourquoi est-ce que ses employés ne viendraient pas faire la nôtre? De plus en plus de familles s’installent à Louvicourt pour être à l’écart de la ville, mais elles se retrouvent sans endroit ou jeu pour leurs enfants», avait souligné le citoyen. 

La Ville de Val-d’Or a finalement accepté à la demande, qui semble grande, des résidents de Louvicourt en octroyant le contrat relatif à la fabrication de la glace, ainsi que de l’entretien et du déneigement de la patinoire lors de la séance du conseil municipal du 7 janvier. 

Un test 

Rien n’est toutefois gagné d’avance pour les prochaines années, puisque 2019 servira de test pour la Ville de Val-d’Or, à savoir s’il y a vraiment une aussi grande demande que le laissent croire les citoyens du secteur. 

«La patinoire, les bandes, l’asphalte ou encore l’éclairage sont là, admet le maire de Val-d’Or. Mais ça fait trois qu’elle n’était pas en service, parce qu’il n’y avait pas d’usagers qui l’avaient demandé et nous en étions à jongler entre la garder ou non. Par contre, quelqu’un a récemment demandé à ce qu’on la refasse, alors nous avons octroyé un contrat et c’est fait, les buts sont déjà installés.» 

«On espère qu’il va y avoir des utilisateurs, car s’il n’y a pas personne, on ne va pas dépenser 12 000 $ annuellement pour rien. On va faire une évaluation de l’achalandage et voir si ce besoin est fondé», conclut Pierre Corbeil.

Commentaires

8 janvier 2019

Kevin lajeunesse

Il va tu falloir envoyer des photo a toutes les fois que nous utiliseront la patinoire comme preuves . C'est sur que depuis 3 ans personne y allais vous avez arrêter de l'entretenir .M. le maire la seule fois qu'on vous a vu c'est pendant les élections de votre premier mandat alors comment pouvez vous savoir ce qui ce passe ici.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média