Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

09 janvier 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

2,2 kilos d’or par tonne de minerai à l’est de Quévillon

Osisko frappe à nouveau des teneurs extrêmement élevées à Windfall

Osisko_forage_bonanza_Windfall

©Minière Osisko

Depuis 2016, Minière Osisko obtient régulièrement de ses forages des résultats de type bonanza, soit des teneurs très locales en or extrêmement élevées, à son projet Windfall, à l’est de Lebel-sur-Quévillon. Et tout porte à croire que c’est loin d’être fini.

Minière Osisko se rapproche toujours plus d’une mine à l’est de Lebel-sur-Quévillon, alors que ses plus récents résultats de forage de définition ont, une fois encore, révélé de hautes teneurs en or, parmi lesquelles un impressionnant 2,2 kilos par tonne de minerai.

Ce résultat de 2223 grammes d’or par tonne de minerai (g/T Au) sur une épaisseur de 2,0 mètres a été intercepté dans un des 53 intervalles publiés le 7 janvier par la société. Ces données s’inscrivent dans la vaste campagne de 800 000 mètres initiée à la fin de l’année 2015.

Si elle peut paraître impressionnante au premier coup d’œil, la très haute teneur de 2,2 kilos d’or par tonne de minerai a immédiatement été catégorisée par Minière Osisko comme une découverte de type bonanza. Il s’agit de poches locales de minerai d’une extrême richesse, mais pas forcément représentatives de l’ensemble du gisement.

D’ailleurs, les autres forages réalisés dans le même secteur ont plutôt rapporté des teneurs allant de 12,3 à 69,9 g/T Au sur épaisseurs variant 2,1 à 10,7 mètres. Celles-ci sont, certes, moins spectaculaires, mais elles demeurent quand même très élevées et s’étendent sur de larges épaisseurs.

Quand l’exception devient la norme

Néanmoins, la nouvelle teneur de type bonanza à Windfall s’inscrit dans une lignée de découvertes similaires dont les premières datent de 2016.

La première découverte d’importance a été publiée le 29 février 2016. Il s’agissait alors d’une teneur de 287 g/T Au sur 2,0 mètres. Puis, le 19 septembre de la même année, Minière Osisko a annoncé une découverte de 391 g/T Au sur 3,1 mètres. En 2017, cinq publications de résultats de forage ont été assorties de teneurs de type bonanza: 301 g/T Au sur 6,2 mètres, 379 g/T Au sur 2,0 mètres, 479 g/T Au sur 2,0 mètres, 611 g/T Au sur 2,0 mètres et 936 g/T Au sur 2,5 mètres. Enfin, en 2018, Minière Osisko a commencé par publier un résultat de 265 g/T Au sur 2,4 mètres pour finir l’année en lion avec une impressionnante teneur de 1026 g/T Au sur 2,7 mètres.

Si l’on se fie à tous ces résultats, ce qui doit, en théorie, être exceptionnel tend donc à devenir la norme à l’est de Lebel-sur-Quévillon.

Commentaires

11 janvier 2019

patrick letalnet

Quel sont les prévisions, pour les tout débuts, de la construction des instalations de la mine,pour une future production....merci.....J'ai travaillé, a la mine Canadian Malartic,de Sept..2010 a 2015,, Le meilleure chantier ,, et la meilleure Cie.(Osisko),,que j'ai travaillé,, de toute ma vie...J'aimerais beaucoup, finir ma carriere, avant de prendre ma vrai pension, et finir heureux et content.....MERCI.....

11 janvier 2019

Gabriel soumis

Supposément qui aurait bâtie dès campement et que la mine partirait ces nous ci

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média