Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

05 octobre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Se plonger dans la réalité des personnes itinérantes

Val-d’Or s’unit pour la Nuit de sans-abris

Nuit des sans-abris

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Des citoyens de tous les milieux ce sont réunis à l’édition 2019 de la Nuit des sans-abris.

Des dizaines de citoyens se sont réunis à la Place Agnico Eagle, le 4 octobre, pour être sensibilisés à la réalité des personnes en situation d’itinérance à l’occasion de la Nuit des sans-abris. Une façon originale pour prendre le temps de se mettre dans les bottines des autres.

Cette soirée, qui durait de 18h30 à 1h du matin, aura permis à plusieurs citoyens de Val-d’Or de briser leurs préjugés concernant les personnes sans-abris. 

«Les gens viennent ici et se rendent compte que la pauvreté, ça n’a pas de visage, estime Stéphane Grenier, président du CA de La Piaule. Ce sont des gens comme vous et moi.» 

En effet, plusieurs usagers de l’organisme s’occupant de personnes en situation d’itinérance étaient sur place. Pourtant, personne ne pouvait les différencier dans la foule. 

Nuit des sans-abris

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Plusieurs citoyens ont profité du service de coupes de cheveux des employées du salon L’Atomic Shop.

«Des êtres humains» 

L’une des mauvaises manies des Québécois, selon Stéphane Grenier, est d’ignorer les personnes sans-abris. 

«Vous ne voulez pas ou ne pouvez pas leur donner de l’argent? D’accord, c’est correct, mais dites-leur bonjour, souligne-t-il. Il faut arrêter d’avoir peur. Ce sont des êtres humains.» 

Au cours de l’événement, un témoignage touchant a été livré par un ancien résident de La Piaule qui a su reprendre sa vie en main. 

«Je crois que ç’a énormément touché les gens, confie M. Grenier. Ça leur a montré que dans la vie, on peut vivre de mauvaises passes et s’en sortir. Tout le monde rencontre des épreuves.» 

Divers services étaient également offerts durant la Nuit dans sans-abris, comme des coupes de cheveux gratuites (ou des dons volontaires) par le salon L’Atomic Shop. De plus, de la soupe, des breuvages chauds et de la nourriture étaient distribués. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média