Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

07 octobre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Les soins intensifs seront modernisés avec l’urgence

Québec donne le feu vert au projet de l’hôpital d’Amos

Hopital Amos

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le projet de modernisation de l’urgence de l’hôpital d’Amos franchit une première étape importante.

Non seulement Québec donne le feu vert à la phase de conception de l’agrandissement et de la modernisation de l’urgence de l’hôpital d’Amos, mais il intègre en plus l’unité des soins intensifs au projet.

C’est ce qu’ont annoncé le ministre régional Pierre Dufour et la députée d’Abitibi-Ouest Suzanne Blais, au nom de leur collègue Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, le 7 octobre, à Amos. Le projet déposé en 2018 et alors évalué à environ 10 M $ ne comprenait que l’urgence, dont la dernière rénovation remonte au début des années 1990.

Selon le ministre Dufour, la visite de sa collègue à Amos lui a permis de constater l’état de désuétude de l’urgence, l’une des pires qu’elle ait visitées lors de sa tournée du Québec. «Le réaménagement des soins intensifs, c’est un élément des discussions entre Mme McCann et l’équipe de Caroline (Roy, PDG du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue). Elle en est venue à la conclusion qu’il fallait l’intégrer pour être sûr que tout se fasse en même temps», a précisé M. Dufour.

Pierre Dufour

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Le ministre Pierre Dufour

«L’ensemble du projet a pour but de doter l’hôpital de locaux mieux adaptés aux besoins actuels, faisant entrer cette installation dans le 21e siècle» - Pierre Dufour

Caroline Roy

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Caroline Roy, PDG du CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue.

Quadrupler la superficie

La ministre McCann autorise donc le CISSS à procéder à la phase de conception du projet, étape qui permettra l’achèvement du programme fonctionnel. Suivra la réalisation du programme technique, puis des plans et devis préliminaires. Il faudra donc attendre encore quelques années avant de procéder à la première pelletée de terre, mais «on peut dire une chose, c’est dans la machine à saucisse», a imagé Pierre Dufour.

Québec souhaite doter l’hôpital de locaux mieux adaptés aux besoins actuels, tant pour les usagers que pour les équipes de travail. À la base, le projet consiste à l’agrandissement de l’hôpital pour ajouter une section de 2300 mètres carrés (près de 25 000 pieds carrés) qui accueillerait la nouvelle urgence, ce qui viendrait quadrupler sa superficie. L’unité de soins intensifs pourrait être réaménagée pour intégrer l’espace actuel de l’urgence, mais le projet devrait se préciser dans les prochains mois. Les coûts et l’échéancier du projet restent d’ailleurs à préciser.

 

À l’urgence, on parle de faire passer le nombre de civières d’observation de 7 à 11, alors que l’occupation moyenne tourne autour de 9-10 civières. Le projet ajoutera aussi deux civières en salle de choc, trois salles d’examens spécialisés, une salle de chirurgies mineures et un garage pouvant accueillir l’ambulance.

«Les espaces ne sont pas adaptés à la clientèle âgée, ce qui s’avère un enjeu quand on pense aux changements démographiques qu’induit le vieillissement actuel de la population. Il faut se rappeler aussi que l’urgence actuelle ne dispose pas d’une zone de décontamination, ce qui constitue un défi dans le cadre de la lutte contre les infections nosocomiales. Les travaux à venir, qui seront déterminés de façon plus précise lors de l’étape qui s’amorce maintenant, auront pour but de combler ces besoins», a souligné la députée Suzanne Blais, qui se réjouit de voir ce projet faire un pas de plus vers sa concrétisation.

L’urgence d’Amos a offert des soins à environ 24 000 usagers en 2018-2019, dont plus de 50 % provenaient de l’extérieur de la MRC Abitibi.

Suzanne Blais

©Martin Guindon - Le Citoyen Val d'Or - Amos

La députée Suzanne Blais

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média