Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 octobre 2019

Marc-André Landry - malandry@lexismedia.ca

Arrêt de production le 31 décembre à la mine Langlois

Dur coup pour Lebel-sur-Quévillon

Nyrstar_mine_Langlois

©Nyrstar

Quelque 240 emplois sont en jeu à Lebel-sur-Quévillon

Aux prises avec de sérieuses difficultés financières, la compagnie Nyrstar cessera la production à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon le 31 décembre prochain, et ce, pour une période indéterminée.

Les quelque 240 employés de la mine ont été avisés de la nouvelle le 7 octobre. Un certain nombre d’entre eux pourront toutefois conserver leur emploi pour assurer la maintenance de la mine de zinc en attendant la suite des choses. 

«Ce n’est pas une fermeture, mais bien un arrêt de production, a tenu à préciser Drew Artus, directeur des ressources humaines chez Nyrstar Langlois. Les prévisions budgétaires de la compagnie ne permettaient pas d’acquitter nos obligations après cette date. La mine entrera en maintenance pour une période indéterminée, pendant que la compagnie cherchera de nouveaux investisseurs pour en assurer la relance.» 

Rappelons que la mine Langlois a connu une année difficile en 2018, avec une importante baisse de la sa production. Qui plus est, la compagnie Nyrstar, qui a acquis la mine Langlois en 2011 en achetant Ressources Breakwater, a vécu d’importants déboires financiers avant d’être englobée l’été dernier sous le parapluie de son principal actionnaire, la société privée suisse Trafigura. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média