Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 octobre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Des amendes plus élevées pour des constructions sans permis

La Ville de Val-d’Or veut décourager les travaux illégaux

Construction

©Archives - Depositphotos

Les amendes seront beaucoup plus salées pour ceux qui réaliseront des travaux sans avoir obtenu un permis au préalable si la Ville de Val-d’Or adopte son nouveau projet de règlement.

Le conseil municipal de Val-d’Or désire augmenter le prix des amendes imposées aux citoyens qui font des projets de construction, de lotissement ou encore d’aménagement sans s’être procuré un permis au préalable.

Ce projet de règlement a été présenté lors de la séance du 7 octobre dernier. 

Selon Lorraine Morissette, conseillère responsable du dossier, la Ville de Val-d’Or donne beaucoup trop d’amendes en matière de construction sur son territoire. 

«On en donne tellement, ça n’a aucun sens, estime la conseillère municipale. Le problème, c’est que bien des citoyens préfèrent payer l’amende de 150 $ plutôt que de se procurer un permis de construction, car il coûte plus cher.» 

En se penchant sur ce dossier, la municipalité s’est d’ailleurs rendu compte que ses règlements concernant les projets de construction datent de… 1983. 

«Nous ne sommes plus à jour. En plus, on s’est aperçu qu’on était beaucoup plus bas que les villes qui sont semblables à Val-d’Or, explique Mme Morissette. Il y avait une grosse différence.» 

Si ce projet de règlement est adopté par la Ville, l’amende passera ainsi de 150 $ à 400 $. Ensuite, pour une première récidive, la personne devra payer 600 $ et pour toute récidive additionnelle, ce sera un montant de 1200 $ qui devra être déboursé. 

«Ça parait énorme, mais en réalité, toujours en se comparant avec ce qui se fait ailleurs, ce n’est pas si pire que ça, assure Lorraine Morissette. Nous avons été raisonnables.» 

Nouveaux logements 

Par ailleurs, la Ville de Val-d’Or a annoncé un projet de construction de trois bâtiments comportant 18 logements chacun entre la 7e Rue et le Boulevard Jean-Jacques Cossette. Piloté par Michael Mirault, ce projet aidera grandement à la pénurie de logements qui sévit à Val-d’Or selon Lorraine Morissette. «C’est un superbe projet, croit la conseillère municipale. Ça va amener de nouveaux logements et chaque locataire aura sa place dans un stationnement souterrain. Ça va aussi faire du bien dans le décor de cette partie de la ville.» 

Commentaires

9 octobre 2019

Normand Morin

Il n'est pas surprenant que la ville de Val d'Or voit ses citoyens quelques peu désobéissants en matière de permis de construction. J'habite en milieu rural sur un lot boisé de 100 acres et je constate que la réglementation ne promeut nullement l'implantation dans ce type de milieu. Contrainte, incompréhension et surtout très peu d'espace pour permettre aux citoyens de s'exprimer.

9 octobre 2019

Joseph Leclerc

Notre cher villle.... le département de permis inspection de vvd. On y retrouve une proportion importante de fonctionnaires frustrés et totalement bouchés. Les fusions ont fait disparaître le gros bon sens en même temps que la compétition qui pouvait exister entre les localités. La majorité des gens qui ont eu à faire affaire avec ce département comprennent ceux qui tentent de les contourner. Le citoyen devrait être traité comme un client et non comme un criminel

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média