Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

13 octobre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Étienne Caron veut rendre de précieux services à l’Armada

Un début de saison réussi pour le Valdorien

Étienne Caron - Armada Blainville-Boisbriand

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Val d'Or - Amos

Étienne Caron a vécu de beaux moments avec l’Armada lors du week-end d’ouverture de la saison 2019-2020 de la LHJMQ.

HOCKEY JUNIOR - Maintenant un membre à part entière de la brigade offensive de l’Armada de Blainville-Boisbriand, le hockeyeur Étienne Caron a vécu une entrée officielle bien particulière, alors qu’il a disputé ses deux premiers matchs de la saison devant sa famille, quand son équipe a fait escale à Rouyn-Noranda et Val-d’Or.

En audition vers la fin de l’année 2018, le Valdorien d’origine a maintenant atteint son but de jouer dans la LHJMQ. Avec une équipe en pleine croissance, Caron pourrait devenir une belle prise pour l’entraîneur-chef, Bruce Richardson. 

Développé par l’organisation du Filon de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois et ignoré au repêchage à deux reprises par les équipes de la LHJMQ, Caron s’est fait remarquer lorsqu’il jouait dans le Junior AAA avec son bon ami Derek Dicaire chez les Braves de Valleyfield. 

Beau moment 

Arrivé fin prêt au camp d’entraînement pour ensuite s’y tailler une place, celui-ci a vécu un beau moment lors de la soirée d’ouverture du circuit Courteau, alors qu’il a amassé son premier point avec une passe sur le but de Miguel Tourigny, en milieu de rencontre. 

«C’est le fun d’avoir été capable d’aller chercher ce point-là à mon premier match. Le fait de l’avoir réussi dans ma région natale rend le tout encore plus spécial», a-t-il raconté au terme du duel entre l'Armada et les Foreurs, le 20 septembre. 

Pour ce dernier, la base de son parcours depuis les neuf derniers mois demeure très simple: encore et toujours le travail. «Je voulais jouer au niveau junior majeur et c’est ce qui m’a amené où je suis présentement», a admis celui qui a amassé 22 buts et 37 points en 26 rencontres à sa dernière année avec le Filon. 

Un as bien caché 

Mené, entre autres, par des vétérans comme Luke Henman, Adam Capannelli et Benjamin Corbeil, Caron aura quelques modèles de choix pour bien s’acclimater au calibre et au train de vie du hockey junior majeur. L’ancien instructeur de Caron dans la LHPS, François Lévesque, voit en l’Abitibien une possible carte cachée pour le futur et un joueur capable d’amener une certaine offensive dans l’alignement. 

Une satisfaction encore plus grande habite l’instructeur puisque Caron devient, du même coup, le premier joueur de l’histoire du Filon à décrocher un poste régulier dans le circuit Courteau depuis son entrée dans le circuit scolaire. 

«C’est un jeune homme extrêmement explosif. Petit gabarit, mais solide comme le roc. Il amène aussi beaucoup d’énergie. Lors de notre première année, il était dangereux: il se passait toujours quelque chose quand il était en possession de la rondelle. On le voyait déjà qu’il était dans une classe à part», s’est remémoré Lévesque. 

Pas de fine bouche 

Même si un impact offensif est visé par l’attaquant, Caron ne veut pas faire sa fine bouche quant à son utilisation pour ainsi devenir une pièce du style de jeu de Richardson. 

«Je veux amener de l’attaque, c’est certain, mais le rôle qui va m’être attribué, je vais le prendre sans problème. Si je continue à travailler et à être intense, l’Armada va me garder», a analysé l'ailier de 5 pieds 7 pouces et 146 livres  

«On va s’améliorer durant la saison. On ne sera pas dans les pires formations de la ligue», a ajouté avec confiance le hockeyeur au sujet de l'équipe présentement en place à Blainville-Boisbriand. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média