Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Cyclisme

Retour

17 octobre 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Olivia Baril dans le sprint pour un contrat pro

Elle figure parmi les 10 demi-finalistes

Olivia Baril Canadiens

©gracieuseté - Vincent Drouin

Olivia Baril, lors de l’épreuve sur route des championnats canadiens, en juin dernier.

Les performances d’Olivia Baril à l’entraînement lui ont permis de se tailler une place parmi les 10 cyclistes en demi-finale du programme Zwift Academy, une compétition virtuelle dont le grand prix est un contrat avec l’équipe professionnelle CANYON//SRAM du World Tour féminin.

Zwift Academy cycling

©gracieuseté

Zwift permet aux athlètes de s’entraîner et courir dans un univers virtuel s’apparentant à un jeu vidéo.

Cette compétition unique est ouverte aux cyclistes. Elles sont près de 9000 à avoir participé à la première ronde de huit entraînements et quatre courses virtuelles, en août dernier. Zwift permet aux athlètes de s’entraîner et courir dans un univers virtuel s’apparentant à un jeu vidéo.

«Les entraînements étaient très difficiles et il fallait vraiment tout donner pour se faire voir. Pour la deuxième ronde, on a reçu un Tacx Neo II Smart, qui est une très bonne base d’entraînement comme prix. On devra l’utiliser pour les prochains entraînements afin que la puissance soit calibrée de la même façon pour tout le monde et pour éviter la tricherie ou les mauvaises données», explique la championne canadienne U23 au contre-la-montre individuel et à la course sur route.

«Je suis vraiment contente d’être parmi les dix meilleures» - Olivia Baril

Vers le top 3

Le demi-finale a débuté le 15 octobre et se poursuivra jusqu’au 28 octobre. Les participantes doivent maintenant réaliser quatre entraînements virtuels Zwift et trois entraînements extérieurs. Trois finalistes seront ensuite retenues pour un camp final d’entraînement d’une semaine avec l’équipe qui aura lieu en Espagne en décembre.

«Il faudra alors faire des tests physiques, des simulations de course, faire des hill climbs. La gagnante aura un contrat professionnel pour la saison 2020 et déménagera avec l’équipe CANYON//SRAM à Gironne, en Espagne», souligne la Rouynorandienne avec enthousiasme.

Olivia Baril la seule canadienne qui est toujours dans la course. Elle doit notamment se frotter à la Néo-Zélandaise Ione Johnson, finaliste l’an dernier, et la championne sudafricaine sur route Catherine Colyn.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média