Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

17 octobre 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Un registre qui peut sauver des vies

La Chambre des notaires sensibilise la population au don d’organes

AB-DonOrgane

©Photo Gouvernement du Québec

Il est possible de mentionner son accord au don d’organes en signant un autocollant à l’endos de sa carte d’assurance-maladie.

Le 17 octobre est la Journée mondiale du don d’organes et de la greffe. Pour souligner cette journée, la Chambre des notaires du Québec rappelle à la population que ses membres peuvent être un allié pour le don d’organe. 

Depuis 2005, la Chambre des notaires du Québec a mis sur pied le Registre des consentements au don d’organes et de tissus. Il permet aux individus de s’y inscrire et de s’assurer que leur choix sera respecté le moment venu. 

Selon la Chambre des notaires, près de 1,8 million de Québécois y ont adhéré et, de ce nombre, 85 % ont fait part de leur intention de donner leurs organes après leur décès. Le Registre est confidentiel et seules les personnes autorisées, comme certains professionnels de la santé, y ont accès. 

Toujours selon la Chambre des notaires, environ 500 Québécois reçoivent un don d’organe chaque année. 

Données récentes 

Selon le site de Transplant Québec, organisme qui chapeaute le don d’organes au Québec, 805 personnes étaient en attente d’une greffe au cours de l’année 2018. De ce nombre, 524 étaient en attente d’un rein. 

Pour la région de l’Abitibi-Témiscamingue, Transplant Québec indique que 9 personnes de la région étaient en attente d’une greffe au cours de l’année 2018. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média