Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

21 octobre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Qu'entend-on par transport vertueux?

Publireportage

Défi Vélo de Lanaudière

©Photo gracieuseté – Guillaume Lamothe

On parle de transport vertueux pour introduire de nouveaux usages dans les transports. L’idée est de réduire les émissions de gaz à effet de serre nocif pour le réchauffement climatique. Chacun d’entre nous, à son niveau, peut y contribuer en changeant ses habitudes.

Les enjeux des transports routiers face au défi du climat

Se déplacer autrement représente un triple enjeu : environnemental, économique et de santé publique. Les transports sont en effet les principaux responsables des émissions de CO2. L’exposition à cette pollution atmosphérique, notamment les particules fines dans les grandes villes, contribue au développement de maladies graves (respiratoires, cardio-vasculaires, neurologiques). Par ailleurs, les carburants utilisés sont majoritairement issus du pétrole, mais toutes les provinces n’ont pas adopté une tarification harmonisée avec le système fédéral. Une taxe carbone a donc vu le jour en avril dernier, augmentant ainsi le coût du transport.

Si l’on continue ainsi, dans 140 ans, la concentration de carbone dans l’atmosphère sera bien supérieure à celle constatée lors de l’extinction des dinosaures.

Adopter une autre manière de se déplacer

Il revient donc à nos générations d’adopter d’autres modes de transport, plus respectueux de la planète et de notre santé.

Ce n’est pas la saison des déménagements pour se rapprocher de son lieu de travail, et nombreux sont ceux qui ont choisi de vivre à la campagne, mais il y a des alternatives au véhicule individuel : le covoiturage, le bus ou mieux, pour éviter les embouteillages, le train. Sans compter que l’on peut lire, travailler, rêver ou même dormir dans les transports en commun !

Si vous ne pouvez pas faire autrement que de prendre votre voiture, tenter de limiter votre impact sur l’environnement : choisissez un véhicule économe en énergie et adapté à vos trajets. Entretenez-le, une voiture mal entretenue consomme 25% de carburant en plus. Adoptez l’écoconduite, vous économiserez 20% de carburant. Pour cela,  levez le pied, changez les rapports à bas régime, maintenez une vitesse stable, bref adoptez une conduite souple.

En ville, la marche est excellente pour la santé sans compter qu’elle est économique et écologique : vous ne consommez que votre propre énergie ! On recommande même de marcher au moins 30 minutes par jour à une bonne cadence pour entretenir sa forme. Même chose pour le vélo : en achetant un vélo électrique à Québec, vous serez à pied d’œuvre pour une balade dans un parc après le travail. Le sport et le contact avec la nature contribuent à baisser le taux de cortisol responsable du stress.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média