Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

22 octobre 2019

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Ferron: «Les idées du chef ne passaient pas»

Défait par la bloquiste Sylvie Bérubé

Martin Ferron

©Photo - Archives/Dominic Chamberland

Martin Ferron a dû se contenter de la troisième place dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

ÉLECTIONS 2019  - Malgré le fait qu’il termine au troisième rang au scrutin dans la circonscription Abitibi-Baie James-Nunavik-Eeyou derrière Isabelle Bergeron (PLC) et la vainqueure, Sylvie Bérubé (BQ), le candidat conservateur Martin Ferron ne prend pas sa défaite de manière personnelle et considère que la haute direction du PCC n’a pas fait la meilleure campagne

Au moment d’écrire ce texte (23h45), M. Ferron accusait un retard de plus de 5000 voix sur la bloquiste Sylvie Bérubé, qui a vu sa victoire être officialisée vers 23h15 environ. 

Même s’il est déçu du résultat final, le maire de Malartic respecte le choix des électeurs et estime que la vague du Bloc québécois qui a frappé la région et le Québec était quelque peu prévisible. 

«On ne se présente pas pour perdre et je remercie les électeurs. 80% de la campagne vient du chef et ses idées ne passaient pas aux yeux des électeurs. Les sondages ont été exacts cette fois-ci et le mouvement a fait du gros travail grâce à son chef», a commenté M. Ferron qui s’est réjoui de voir que cette campagne s’est faite de manière propre, sans coup bas. 

Ce dernier a bien aimé l’expérience de la campagne électorale et considère avoir beaucoup appris durant ces 42 dernières journées. Néanmoins, il n’a pris aucune décision quant à un deuxième essai dans quatre ans. Pour l’instant, le candidat conservateur compte se concentrer sur son mandat principal: celui de premier magistrat de la ville de Malartic. 

«On a de beaux projets et de bons défis pour Malartic et son centre-ville ainsi qu'au niveau économique. Je vais mettre mes énergies là-dessus et prendre une pause de la politique fédérale», a clairifé le maire. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média