Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

31 octobre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Concept d’entraide en affaires nouveau genre au 888

«Les Complices du 5e» s’unissent pour créer un milieu de vie et de travail commun

Les Complices du 5e

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Les trois pionniers des Complices du 5e: Daniel Déry, Sébastien Giroux et Daniel Richard.

On ne travaillera plus tout à fait comme ailleurs au 5e et dernier étage du 888 3e Avenue, le fameux gros cube blanc du centre-ville de Val-d’Or appelé Place du Québec.

Ainsi, les six entreprises de services professionnels partenaires qui composent «Les complices du 5e» ne sont pas de simples voisins d’étage, mais des collaborateurs qui ont décidé de s’unir et d’emménager ensemble pour créer un tout nouveau milieu de vie et de travail, question de mettre en commun de l’expertise, des compétences, des valeurs et des gens.

«C’est un chemin complémentaire de collaboration, même entre concurrents, ce qui demande une certaine ouverture d’esprit» - Sébastien Giroux

«L’objectif est d’apporter une multitude de services à tout le monde. On s’aide entre nous pour faire grandir nos compagnies, explique l’initiateur du concept, Sébastien Giroux, de Perseus services conseils (une firme d’experts-comptables).

«Ç’a été excessivement facile de convaincre les partenaires d’adhérer au projet; la demande est d’ailleurs énorme et on étudie déjà la possibilité de déborder au 4e étage, signale-t-il. C’est d’abord un partage de valeurs et d’attitude pour mieux servir nos clients, une façon différente de faire les choses et un chemin complémentaire de collaboration, même entre concurrents, ce qui demande une certaine ouverture d’esprit.»

«Aimes-tu le monde ou le cash?»

Ce concept s’inspire de la vision de faire des affaires de M. Giroux. «J’estime qu’on devrait collaborer davantage entre gens d’affaires. Ailleurs, ils partagent des espaces de travail, pas un style de vie dans un esprit de grande famille comme on le fait ici, souligne-t-il. Si quelqu’un veut juste me louer un espace, il n’est pas à la bonne place. Mais s’il veut partager des valeurs de collaboration et un style de vie, là on jase!»

«Aimes-tu le monde ou le ‘’cash’’ avant tout? Pour faire partie de ce concept, il faut mettre l’accent sur les gens, résume pour sa part Daniel Richard, de IA Valeurs mobilières, pionnier des Complices du 5e avec Perseus et LEBLEU communication humaine. «Le concept de Sébastien (Giroux) donne un milieu où on met en commun des idées et ce qu’on a de meilleur, non sans une certaine naïveté!», ajoute-t-il.

«J’ai trouvé l’idée ‘’cool’’, renchérit Daniel Déry, de LEBLEU. Ce n’est pas seulement une place d’affaires ici, mais un lieu de philosophie d’entraide et de partage efficace et profondément humain. C’est gagnant-gagnant et pas seulement une relation transactionnelle.»

18 mois de travaux

Les trois autres entreprises partenaires des Complices du 5e sont la Clinique Virtuelle (qui offre des services d’intervention psycho-sociale en ligne), DWB consultants (un bureau d’ingénieurs) et Novotic solutions informatiques.

Les employés des six entreprises impliquées inauguraient, le 23 octobre, leurs nouveaux locaux qui ont été réaménagés sur une période de 18 mois de travaux, dans un espace qui s’étend sur 6000 pieds carrés. «Plus de la moitié des murs sont tombés, fait remarquer Daniel Richard. Un espace commun a été créé, la cuisine a été transformée en lounge et les bureaux ont été placés non pas en style ‘’business’’ mais en style de vie pour que personne ne soit isolé dans un coin», indique-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média