Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Les Foreurs de Val-d'Or

Retour

31 octobre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Les Souvenirs d’Halloween de vos Foreurs!

Publireportage : Les Foreurs de Val-d'Or

Halloween Foreurs de Val-d'Or

©Depositphotos

À l’occasion de la fête d’Halloween, Le Citoyen a déniché quelques histoires farfelues qui sont arrivées à vos Foreurs durant leur enfance…

«Lorsque j’avais 5 ans, je me suis déguisé en Spider-Man et je croyais qu’en portant ce costume, ça me donnait ses pouvoirs. J’ai voulu grimper sur un mur comme le personnage, mais je me suis fendu le front. Je m’en rappellerai toujours!» - Justin Robidas.

«J’ai porté le même costume pendant trois ans au secondaire. C’était un déguisement de jumelles avec l’un de mes amis. On portait la même robe, perruque, etc. On a gagné deux fois le prix du meilleur costume à notre école» - Anthony Allepot.

«Je me souviens qu’une fois, quand j’avais 8 ou 9 ans, je passais l’Halloween avec mon frère. Il était déguisé en Batman. Pour me jouer un tour, il m’avait mis sa cape par-dessus ma tête, alors j’ai foncé dans une poubelle puisque je ne voyais plus rien. Je m’étais fendu la lèvre. Disons que ma soirée s’est terminée à ce moment-là» - David Noël.

«Ma mère a été longtemps couturière et elle nous a fabriqué plusieurs costumes d’Halloween. Je me rappelle que je pouvais porter jusqu’à trois déguisements différents pour une année : un pour l’école, un autre pour la garderie et un dernier pour la récolte de bonbons le soir. L’un de mes préférés est le costume de dragon» - Maxence Guenette.

«Je me suis costumé plusieurs fois en Spider-Man. Mon père m’avait même acheté le petit truc qui permet de lancer des fausses toiles d’araignées. J’ai eu pas mal de plaisir à en lancer partout dans la maison!» - Nicolas Ouellet.

«Je me souviens m’être déguisé en vampire et j’avais un genre de pompe qui me permettait de faire sortir du sang. J’en avais mis partout, j’en étais complètement couvert. Heureusement, je n’avais pas le problème de devoir tout nettoyer» - Jérémy Michel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média