Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

01 novembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Condamnations multiples pour Denis Lefebvre et Yves Denis

Conclusion finale de l’Opération Écrevisse

Denis Lefebvre Yves Denis

©Photo - Archives

Denis Lefebvre et Yves Denis.

Denis Lefebvre et Yves Denis ont été condamnés à plusieurs peines de prison par la juge Éliane B. Perreault, vendredi matin au palais de justice de Montréal, concernant les deux meurtres pour lesquels ils ont été déclarés coupables par un jury au terme d’un très long procès, en mai dernier.

Denis Lefebvre, 58 ans, et Yves Denis, 40 ans, ont ainsi écopé chacun de peines automatiques de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins 25 ans de détention pour les meurtres prémédités de Johnny Coutu en 2009 et de Benoît Denis en 2010, meurtres commis dans le cadre de règlements de comptes liés au crime organisé et au trafic de stupéfiants en Abitibi.

De plus, la juge Perreault a infligé aux deux Valdoriens chacun deux peines de 25 ans de prison pour complots pour meurtres à l’endroit de Johnny Coutu et de Benoît Denis (le demi-frère d’Yves Denis), en précisant que ces peines seront purgées de façon concurrente entre elles et aussi de façon concurrente avec les peines de prison à vie.

À moins d’obtenir éventuellement gain de cause en appel, Lefebvre et Denis ne pourront pas sortir du pénitencier avant au moins 2036, la date de leur arrestation pour meurtres, le 9 septembre 2011, étant considérée comme le début de leur peine.

La juge Perreault: «Acharnement pour tuer»

En rendant son jugement sur les peines, la juge Perreault a expliqué avoir entre autres tenu compte de leur implication dans un réseau de trafiquants de drogue comme têtes dirigeantes, de leur évasion de prison en hélicoptère à Québec en 2014 et du fait que «les complots ont débouché sur des meurtres».

La magistrate a notamment signalé que Denis Lefebvre avait commandé les meurtres et qu’Yves Denis en a supervisé l’exécution. Un tueur à gages avait été embauché pour éliminer Benoît Denis et Johnny Coutu (lequel avait auparavant survécu à un attentat à la bombe sur sa voiture, en mars 2008 dans le stationnement du Vic Cantine de Val-d’Or).

«Des peines importantes s’imposent. Les accusés ont eu une grande indifférence pour la vie des autres et les témoignages des délateurs ont montré leur acharnement pour tuer leurs concurrents (pour le contrôle du trafic de stupéfiants en Abitibi)», a mentionné la juge Perreault en soulignant aux avocats impliqués que ces condamnations venaient «mettre fin à notre belle aventure commune du dossier Écrevisse».

Rappelons que Lefebvre et Denis purgent déjà des peines respectives de 20 et de 16 ans de détention pour gangstérisme et trafic de stupéfiants en lien avec l’Opération Écrevisse d’octobre 2010.

Leur procès pour meurtres avait débuté en janvier 2018 pour les procédures préparatoires et en mai 2018 pour la présentation de la volumineuse preuve au tribunal, avant de finalement se conclure le 3 mai 2019 avec le prononcé du verdict, rendu au bout de 27 jours de délibérations du jury, ce qui serait un record dans les annales judiciaires au Québec et même au Canada.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média