Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 novembre 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Pétition Sandra Gaudet : 2500 noms en 24 heures

Commission d'enquête et nouvelle enquête criminelle réclamées

Affaire Sandra Gaudet

©Photo Gracieuseté - Pixcom/Club illico

La pierre tombale à la mémoire de Sandra Gaudet, au cimetière de Val-d'Or.

Presque 30 ans après le meurtre de la jeune fille à Val-d’Or, l’histoire de Sandra Gaudet soulève plus que jamais les passions et continue d’alimenter les discussions.

Ainsi, une pétition en ligne intitulée «Justice pour Sandra, Billy et Hugues», lancée par un groupe Facebook, avait déjà recueilli tout près de 2500 signatures en seulement 24 heures.

Cette pétition vise à mettre de la pression sur le gouvernement du Québec afin qu’il déclenche une commission d’enquête sur tout le processus ayant mené à la condamnation de Billy Taillefer et Hugues Duguay, que ceux-ci obtiennent réparation rapidement pour l’erreur judiciaire dont ils ont été victimes et qu’une nouvelle enquête criminelle soit ensuite ouverte pour trouver le vrai coupable ou les vrais coupables du meurtre de Sandra Gaudet, commis en mars 1990.

«C’est important de savoir ce qui s’est vraiment passé, car la famille ne connaît toujours pas la vérité, mentionne Philippe Gaudet, un Valdorien d’origine qui a un lointain lien de parenté avec la victime (un arrière-grand-père commun), cofondateur du groupe Facebook ‘’Sandra Gaudet – La population exige des réponses’’.

«Nous estimons que seules une enquête publique et une nouvelle enquête criminelle permettraient de tirer cette histoire au clair. On s’adresse à la ministre (de la Justice) Sonia Lebel pour qu’elle se prononce et on espère que Pierre Dufour (député d’Abitibi-Est et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue) soit à l’écoute», raconte M. Gaudet.

Il serait cependant étonnant que Québec fasse quoi que ce soit avant de se défendre dans le procès civil prévu en septembre et octobre 2020 (le duo Duguay-Taillefer poursuit la Ville de Val-d’Or et le Procureur général du Québec pour 40 millions $), tandis que la Sûreté du Québec a fait savoir à Radio-Canada que le dossier était clos. «On est d’accord avec la SQ sur le fait qu’une personne ne peut pas être accusée deux fois dans le même dossier. Par contre, nous croyons que la pression populaire pourrait inciter le gouvernement à déclencher une enquête publique», affirme M. Gaudet.

Un mouvement qui grossit

Créé dans la foulée du livre et du documentaire choc «Meurtriers sur mesure» sur l’affaire Duguay-Taillefer diffusé sur Club illico, le groupe Facebook lancé par Philippe Gaudet et Mélanie Cadieux était rendu à plus de 5600 membres 13 jours à peine après son ouverture. Et le mouvement continue de prendre de l’ampleur, tout comme le nombre de signatures de la pétition d’ailleurs. «Un vif succès qu’on n’avait pas vu venir. La gestion du groupe est pratiquement devenue une nouvelle occupation à temps plein!, signale M. Gaudet, qui vit dans la région de Montréal depuis près de 20 ans.

«Notre motivation vient du fait qu’on a été indignés, bouleversés et même chamboulés par ce qu’on a vu dans ‘’Meurtriers sur mesure’’. Considérant le nombre de membres dans le groupe, c’est une cause rassembleuse et qui touche le public. C’est trop gros comme injustice, il faut aller au fond des choses, soutient-il. Ce qui me choque le plus et qui me nourrit, c’est que même s’ils ont été disculpés après avoir passé plusieurs années en prison pour rien, Billy Taillefer et Hugues Duguay sont encore vus comme coupables par bien des gens, qui croient qu’ils ont été libérés à cause d’un vice de procédure alors qu’il n’y avait pourtant aucune preuve contre eux.»

Philippe Gaudet souligne que le groupe Facebook a l’appui de Billy Taillefer, Hugues Duguay et d’Izabel Chevrier, productrice et coréalisatrice du documentaire ‘’Meurtriers sur mesure’’. «Nous sommes en contact avec eux, cette approbation est importante pour nous. La démarche qui commence est un combat de société», clame-t-il.

Commentaires

6 novembre 2019

Darquise Boutin

Il faut que justice soit faite

6 novembre 2019

Roger A. CADIEUX

Je suis le papa de Mélanie CADIEUX et je suis un des premiers qui avons pensés retourner ciel et terre pour que justice soit faite. Merci à l'Abitibi et le Québec entier pour votre soutien.

7 novembre 2019

Sylvie Cote

Honte aux enquêteurs, au procureur de la Couronne et au Juge dans ce dossier...

7 novembre 2019

Patrice girard

Fait

7 novembre 2019

Denise

Je veux signer la pétition mais je ne réussis pas à mettre la main dessus...... pouvez-vous m'aider?....

8 novembre 2019

micheline roy

je veux que justice soit rendue et qu'on trouve les coupables , même si je ne suis plus de la région j'y pense encore, tellement triste cette histoire.

8 novembre 2019

Hélène Grenier

Denise, atteignez la pétition en copiant ce lien: https://secure.avaaz.org/fr/community_petitions/Groupe_Facebook__Tenue_dune_commission_denquete_publique_sur_le_meurtre_de_Sandra_Gaudet_a_ValdOr/?ctBKYbb&utm_source=sharetools&utm_medium=copy&utm_campaign=petition-805575-Tenue_dune_commission_denquete_publique_sur_le_meurtre_de_Sandra_Gaudet_a_ValdOr&utm_term=tBKYbb%2Bfr

9 novembre 2019

Johanne Blais

Pour moi la poursuite civil est la meilleurs chose a faire : Car notre système de justice (Police + DPCP + Juge) n'a pas le droit de porter atteinte a l'administration de la justice.J'en sais quelque chose car je suis lanceuse d'alerte en corruption judiciaire et les polices sont arrivées chez nous sans rendez-vous pour nous intimider.Le lendemain j'ai fait un signalement a mon poste de police pour intimidation.Rencontre avec 3 personnes = Ca très bien été + Ils étaient abasourdis par mon histoire + J'ai ajouté pas de tapage de ligne n'y de suivi...Lachez pas,vous êtes sur le bon chemin + Vous avez la population derrière vous + La magouille judiciaire est encore présente au québec.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média