Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 novembre 2019

Sophie Rouillard - srouillard@lexismedia.ca

Ils s’unissent pour soutenir la famille d’un défunt collègue

À la mémoire de Guillaume Tremblay-Richard

Gauthier Marine

©Gracieuseté

Les collègues de Guillaume Tremblay-Richard de Gauthier Marine sont allés plusieurs fois donner un coup de main sur le chantier des travaux de rénovation de la maison de leur défunt collègue.

La famille de Guillaume Tremblay-Richard, décédé le 20 septembre dernier, pourra vivre un peu de répit durant ces moments difficiles alors que l’employeur du jeune homme, Gauthier Marine, a réussi à amasser un peu plus de 40 000 $ en dons pour ses proches, grâce à une grande collecte de fonds.

Tout Val-d’Or se sera uni pour venir en aide à sa conjointe Monica Sophasath et leurs deux filles Sofia, 5 ans et Luna, 1 an. 

«Des entreprises de tous les domaines ont voulu faire leur part», assure Rock Gauthier, propriétaire de Gauthier Marine et instigateur de la collecte de fonds sur la plateforme Gofundme. 

En effet, que ce soient des magasins de vêtements, des concessionnaires ou des quincailleries, plusieurs entreprises de Val-d’Or ont approché d’elles-mêmes M. Gauthier pour aider la famille de Guillaume Tremblay-Richard. 

«Je suis tellement fier de notre communauté, que tout le monde soit prêt à s’entraider», ajoute-t-il. 

Une maison inhabitable  

Initialement, lorsqu’elle a été lancée le 18 septembre, la campagne avait un objectif de 5000 $. Toutefois, l’objectif a rapidement grimpé... 

«Après le décès de Guillaume, sa conjointe Monica m’a contacté pour me demander d’appeler l’entrepreneur qu’elle et lui avaient engagé pour faire les rénovations de leur maison, raconte Rock Gauthier. Elle devait reporter les travaux. Comme elle était débordée et dévastée par la situation entourant Guillaume, j’ai accepté de m’en charger pour l’aider.» 

Cependant, le coup de fil que Rock Gauthier a échangé avec la personne responsable des travaux a été une révélation choquante. 

«L’entrepreneur m’a demandé: en attendant les travaux, où vont-elles vivre? Cette maison est inhabitable, se souvient M. Gauthier. J’étais sous le choc, je ne savais pas que c’était à ce point-là.» 

Ainsi, réalisant l’ampleur de la situation à laquelle Monica et ses filles faisaient face, les anciens collègues de son défunt conjoint ont décidé de hausser l’objectif à 20 000 $. 

«On ne pouvait pas les laisser comme ça, estime Rock Gauthier. Il fallait les aider, elles méritent d’avoir un toit et un endroit pour vivre.» 

L’équipe de Gauthier Marine va d’ailleurs donner un coup de main de temps en temps à l’entrepreneur afin de sauver des frais à Monica Sophasath. 

Les travaux de rénovation de la maison du couple de Rivière-Héva devraient être terminés d’ici Noël. 

Guillaume Tremblay-Richard

©Gracieuseté

Guillaume Tremblay-Richard en compagnie de sa conjointe et de leurs filles.

«Guillaume était une personne très timide, mais dès que tu apprenais à le connaître, tu découvrais un gars qui aimait rire et avoir du fun.»  - Rock Gauthier 

Une triste fin 

Le parcours médical de Guillaume Tremblay-Richard a débuté au printemps dernier, alors que les médecins lui ont découvert une masse au cerveau. Transféré d’urgence en neurologie au Centre hospitalier McGill de Montréal, il subit une première intervention le 18 avril pour lui retirer la masse. Il est alors hospitalisé pendant trois semaines. 

Le 12 juillet, retour à Montréal pour une deuxième opération. Un drain allant du cerveau à l’abdomen est alors installé pour éliminer le liquide qui s’accumule dans son cerveau.  
«Entre chaque opération, il reprenait du mieux et chaque fois qu’il était sur le point de revenir au travail et de reprendre sa routine, les problèmes revenaient», raconte Rock Gauthier. 
Le 19 septembre, une troisième hospitalisation en moins de six mois pour une autre intervention chirurgicale. Cette fois, ce sera la dernière… 

«Son drain s’était bouché, se souvient M. Gauthier. Les médecins avaient expliqué qu’ils devaient donc lui en installer un autre. Malheureusement, il a fait une hémorragie interne et il est décédé.» 

«Un drain qui se bouche, ça arrive juste à 10% des gens et il fallait que ça tombe sur lui, après tout ce qu’il avait vécu», soupire avec tristesse Rock Gauthier. 

Malgré la tristesse et le sentiment d’injustice qui habitent les proches et les anciens collègues du jeune homme de 29 ans, tous gardent en souvenirs de tendres mémoires de Guillaume Tremblay-Richard. 

«Il a travaillé durant sept ans avec nous et je n’ai jamais eu besoin d’avoir des rencontres avec lui concernant son attitude ou quoi que ce soit, assure Rock Gauthier. Il était honnête, travaillant et responsable. Il ne manquait jamais de journées de travail sauf en cas de maladie. C’était tellement une bonne personne.» 

Commentaires

7 novembre 2019

Janine Grégoire

Tres belle initiative .Bravo à vous tous ,beau geste s d`entraide .

7 novembre 2019

André

Je lirais le courrier chez Gauthier Marine et se jeune homme a toujours été très cordial et souriant. Vous avez mis réalisé un très beau geste, qui en plus d'offrir soutien et espoir à la famille, inspirera plusieurs personnes à eux aussi prendre soin de ceux qui les entourent, de ceux qui sont en lien avec eux. Bravo, félicitations et merci à chaque personne qui a contribué à ce beau geste.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média